Ceci est un jeu de mots.

jeudi, décembre 28, 2006

kékekoi?

Libeller ne serait-il pas un anglicisme blatant (mah non! j'me marre) et sorti tout droit du traducteur de Google en l'honneur de la création de la version fançaise de la version beta(?) de Blogger?

mercredi, décembre 27, 2006

Jour funeste

Mes ami(e)s, ceci est un jour funeste. Ceux que nous appelons les enculés de spammeurs à la con ont trouvé notre repère, et ainsi donc, nous aurons dorénavant à nous faire chier avec les "word verification" à chaque fois que nous commentons.

Emprisonnement à vie à ces enculés.

Libellons!

Alors j'ai libellé mon blogue rétro-activement, en voici le classement actuel (certains posts, évidemment, se collent à plusieurs catégories), et une petite explication pour le monde qui se demandent c'est quoi.

Libellés
Les p'tits bonheurs (22) Choses le fun que je remarque, ou simplement à caractère bonheureuses.
Platitudes générales (16) N'importe quoi qui rentre pas dans une caétgorie particulière, souvent à caractère auto-biographique je dirais...
Pour le fun (14) Niaiseries, en gros
Chiâlage (13) Ça c'est quand je chiâle
Réflxions (10) Les posts qui amène à réfléchir plus que les autres.
Cynisme (7) En grosse partie une sous-catégorie du chiâlage, mais plus précis.
Créations divines (6) Les choses que je fais, et d'autres très sélectes choses...
Beuverie (2) Il est question d'alcool
Gouvernement (1) Très probablement toujours cyniques et à caractère chialeux.

Gouvernement fédéral, c'est parti!

Alors petit potin au ministère de la défense, vieux d'un bon 2 semaines!

Un poste s'est ouvert récemment. Il requiert que l'occupant soit bilingue; français et anglais. A donc été choisi un unilingue anglais, qui recevra des cours privés de français, 1 prof-1 élève, pour la modique somme totale de 36 000$.

Bravo.

Les lièvres

En allant au travail aujourd'hui, j'ai pris un p'tit sentier secondaire d'environ 40 mètres, un peu sinueux, au lieu de prendre le plus gros qui fait un coin de détour. Je marchait la tête haute (duh, pour ceux qui me connaissent) et j'ai pas tout de suite remarqué, mais les trace d'un lièvre suivaient sans faute le petit sentier sinueux et pas super marqué sur ces 40 mètres. Sans y penser j'me suis tassé et j'ai marché à côté du sentier, pour voir si plus tard il allait y repasser plus d'une fois.

Je remarque qu'aux endroits où y'a plus de traces de pieds, les lièvres passent super rapidement, entre les traces y'a tout l'temps un bon mètre et j'aurais pas voulu mettre celui-là, la démarche lente, mal-à-l'aise, voyez?

mardi, décembre 26, 2006

Aux Em(ee)s

Un gros Beuh à Emy qui veut pu écrire et Emi qui tangue entre la paresse et la comtemplation. Plus à dire à propos d'Emi, dont le projet bien intéressant était peut-être trop ambitieux (mais j'ai dû manquer beaucoup de contenu et possiblement rater une motivation plus complexe que la paresse pour son meurtre pendant le temps des fêtes et un peu avant [je m'excuse, mais je lis lentement et ses posts étaient vachement longs!]). N'aurait-on pas pu résumer l'idée derrière la réflexion et, peut-être, espacer les citations, question de pas demander aux pauvres lecteurs (et à l'auteur) tant de devoirs et, par le fait même, laisser le temps à la conversation de se développer?

M'enfin...

Edit: Notez bien que la deuxième a bien failli se retrouver dans mes liens, quelle perte!
=====

À venir: nouveau contact à l'intérieur, me permettant de chiâler plus efficacement, pertinemment, et situations concrètes à l'appui, contre le gouvernement fédéral.

vendredi, décembre 22, 2006

Le cheap

J'suis passé par le Zellers aujourd'hui en revenant du terminus où j'ai accompagné madâme pour son retour à monstréal. J'allais justement m'inspirer une idée de cadeau pour ladite, et une chose m'a frappé (à part la médiocre qualité des articles qui m'auraient intéressé): la palette de monde qu'on retrouvait à l'intérieur de cette bête mangeuse de beauté...

La plupart plus vieux, mais tous avec 2 exceptions (dont moi) (sur une centaine de têtes) était plutôt ridés, l'air malheureux et laids. En réalisant ce point commun entre tous ces clients, j'ai été porté à réfléchir. Est-ce que de vivre dans le cheap amène une personne à l'être aussi? Je pense produits de "beauté", savons, savons à linge, shampoings, etc.. J'aurais d'la misère à croire que les gens laids ont un trait de caractère en commun, alors pourquoi une sélection de clients si particulière? À moins que les gens qui fréquentent fréquemment le Zellers soient rendus laids par ce genre de magasin.

Je dis ce genre parce que selon mon gros bon sens, une clientèle va par groupe. Exemple quelqu'un qui achète son linge chez Walmart a moins de chances d'être aussi le client d'un styliste de cheveux connu et chérant. De la même manière que par exemple, la clientèle à ma boulangerie (boulangerie grano/végé/bio/équitable en grande partie) ont plus de chances d'être des clients chez les commerces équitables, les épiceries bio et, disons, les maisons de thé. De la même manière, le clien chez Zellers a peut-être plus de chances d'être acheteur de légumes engrossés aux engrais et à l'ogm, nettement moins nutritifs et goûteux que le bon vieux bio. Peut-être aussi sont-ils plus enclins à la restauration rapide, beaucoup moins chère que le bon resto santé?

La clientèle fidèle du Zellers, habillée cheap, maquillée cheap, nourrie cheap et possiblement même amusée d'une manière semblable aurait-elle donc plus de chances de développer son corps de manière moins saine et, avec le temps, le rendre laid? Parce qu'au fond, les critères de beautés vont en grande partie avec la santé, issue... d'habitudes saines...

===

Par ailleurs, en traversant le pont qui m'a ramené à ma terre natale, j'ai trouvé plutôt poétique de m'apercevoir que la rivière, endroit où coule l'eau, est un endroit où l'air voyage (coule) aussi plus allègrement qu'ailleurs... (c'était frette en chien!)

samedi, décembre 16, 2006

Quiz du jour!

Qu'est-ce qu'on met dans du jus de pommes (à l'ancienne, soit-dit-en-passant) pour que ça soit alcoolisé mais que ca goûte encore bon?

Je pense southern comfort ou midori melon... suggestions? Allez Basduck, montre-moi s'que tu sais faire! (serais-je en train de prendre ce mec pour un saoulon professionnel? peut-être, il a l'air très souvent saoul...)

C'est que j'me suis acheté du jus de pomme afin d'avoir une bouteille de plastique pour me faire du jus d'orange en canne, dans le but de me faire des "Skittles" (jus d'orange, midori melon et amaretto... hmmm..!) et tester des drinks serait une excellente raison de boire beaucoup de jus de pommes!

vendredi, décembre 15, 2006

Ah et pi...!

J'sais pas si jl'avais callé bloganesquement, mais j'vais l'avoir mon noël vert (brun) que j'avais prédit, finalement, on dirait!

The Liste

Liste des choses à me procurer pour noël, âmes généreuses soyez attentives...! Note post-écriture: dans le fond, j'avais l'impression d'avoir une liste, mais ce ne sont que trois choses, certaines plus coûteuses que l'autre!

-Rasoir électrique à trois têtes, question de pu passer 15 piaces de lames par mois, et en même temps d'éviter ces enculés de poils incarnés

-Planche à neige: au moins 40cm de plus longue que la mienne! Je l'aime, cette planche et j'y suis très attaché pour avoir partagé 8 ans au moins de descente avec, mais j'ai l'air d'un mastodonte sur un tricycle!!

-Caméra digne de ce nom, ou caméra numérique, tout aussi digne de ce nom bien sûr. J'arrête pas de voir des choses frappantes que j'aimerais prendre en photo au lieu de me rappeler une sur dix dans un caillot de cerveau dans 3 ans!


Et sur ce dernier point, parenthèse! Ma cour donne sur le Parc de la Gatineau, mais environ 30 mètres à l'intérieur du parc, il y a une bande de terre qui appartient à Hydro-Québec, sous les fils électriques qui passent par là.

J'avais vaguement remarqué, à mon arrivée ici, la densité incroyable et la grosseur moyenne vraiment petite (moyenne petite, mouhahah!) des arbres sur cette zone, mais je ne m'étais jamais vraiment questionné en règles à propos du phénomènes.

Et bien en l'absence de question, la réponse m'est survenue, il y a quelques jours... 2-3 mecs se promenaient avec des espèces de "weed eater" stéroïdés coupant les arbres nonchalammant comme si c'était des grosses brindilles. Après qu'ils en aient coupé un bon 100 mètres sur cette largeur de 30 mètres, y'avait un phénomène vraiment hot qui se produisait: tous les arbres tombaient exactement dans le même angle, ça avait l'air d'une texture du type tissu ou brins d'herbe couchés, faite en troncs d'arbres... plutôt épatant.

Comme si c'était pas assez cool comme ça, la déchiquetteuse est arrivée le lendemain, et comme je passais pour aller au travail, elle était sur le haut d'une colline, sur la ligne d'horizon, donc. Alors de part et d'autre de la scène, des arbres en santé, debouts. Dans le milieu, d'une largeur d'environ 30 mètres et sur au moins 100 mètres en avant de moi (quelques centaines en arrière, mais ça rentrait pas dans mon champ de vision! :P) la fameuse texture de troncs d'arbres, coupée au tier vers la droite du ptit sentier que j'utilise pour aller au travail, un peu sinueux, frayant son chemin dans le tissu d'arbre, lui ponctué de gigantesques poteaux électriques transportant ses fils vers le haut de la côte, puis disparaissant dans le lointain comme ils descendaient avec le relief sur l'autre versant, en arrière plan, lointain, un peu caché par la déchiqueteuse, flou à cause du brouillard, sur fond de ciel gris et bien enligné avec la ligne électrique, une grosse tour grise avec ses trous noirs de fenêtres, comme une imposante et lointaine justification de la dévastation de la nature, la campagne.. du beau, donc.

Ça, voyez-vous, j'aurais pris une photo...

mardi, décembre 12, 2006

Wo minute!

Ça va faire là! J'en appelle à une logique de base de tous et chacun pour m'insurger avec véhémence. Quel genre de cave annonce un appartement en décrivant le temps en auto pour se rendre au métro? Je m'excuse, mais si j'prend le métro, JE M'EN CALISSE QUE CA PRENNE HUIT MINUTES EN CHAR, J'Y VA À PIEDS ESPÈCE D'INNOCENT DE CAVE DE TAPADLÈTED!!!

Non mais sérieux, à huit minutes de char du métro, pourquoi tu le mets dans ton annonce? C'est un peu comme dire que "c'est dans la même ville que la station de métro", ce qui revient à dire des choses pour rien... Alors à tous ces cons qui veulent me dire qu'il y a un balcon sur l'appart d'à côté dans le même building, que le métro est a 1h30 à pieds ou qu'il y a une porte à l'appartement, fermez votre gueule...

Nouvelle tentative

Avec la nouvelle édition du Voir vient une nouvelle batch d'apparts à appeler. Cette fois-ci, je m'intéresse à une "side-tentative" pour arriver à Montréal. Un moyen détourné, donc.

C'est un appart à Longueuil que ma déléguée à la visite s'en va voir demain soir, près du métro longueuil et donc relativement près de tout quand même... un 3½ à 400$ tout inclus, c'est quand même prometteur... Ô.o

Jimmy

Depuis quelques jourss un nouveau squatteur a élu domocile dans ma cave: Jimmy. C'est le chat de l'ami de l'ami d'une amie, dont la mère est morte en Colombie-Britannique, et qui donc avait besoin d'un hébergement temporaire.

Et bien ce ptit minou aux airs timides, qui se tenait derrière et en dessous de meubles pour les premiers trois jours (excepté quand j'me promène dans la cave, moments où st'enfouaré sollicite mes mains expertes), a maintenant fait le grand saut et tr(ai/ô)ne frièrement sur mon pappasan, signe d'une installation réussite.

J'ai franchement pas grand chose à dire, ces temps ci, en fait...

dimanche, décembre 10, 2006

décompte

Alors, c'est dans 25 jours que redeviens une bête des pentes pour un total de 7 jours consécutifs au mont ste-anne. Je vous avertis, yen a un qui va sortir de la magané bin raide! J'AI HÂTE CRISSE

Par ailleurs, 9 jours avant la prochaine visite de madâme!

mardi, décembre 05, 2006

Note à moi-même

des jeux de mots dont faudrait que je me rappelle:

énergies pausitives
en anglais: sake, l'alcool et le salut
formulation le fun: appeler des vinces vince, trouver une ville morne morne, etc..

Alors

C'est parti! Aujourd'hui j'ai appelé une coupe de personnes de mon repère secret à Montrial pour savoir si j'pouvais trouver un repère moins secret où habiter au moins quelques mois. On m'a aussi fait appeler (sans conviction) pour un repère beaucoup trop grand pour moi, ce qui est une amélioration notable... m'enfin, tout ça pour dire que la règle générale semble être que ceux qui semblent avoir du potentiel sont soit loués, soit répondeureux! Ceux qui répondent sont généralement ceux qui sont trop chers.

Par ailleurs cet hydromel que j'ai trouvaillé me semble pas mal du tout, et beaucoup moins cher que cet enculé qui m'avait coûté la peau des fesses au dragon rouge...

Allons, il en reste, alors le devoir m'appelle!

vendredi, décembre 01, 2006

En passant

Savez-vous ce qui me tappe ses nerfs? Le monde qui tente de discréditer les idées d'autre monde en faisant remarquer qu'ils font des fautes. Pensez-vous vraiment que vos idées sont meilleures parce que vous êtes capables de les dire sans faire de fautes d'orthographe? Gang de gniochons. Un gars qui fait des fautes en français est poche en français. Un gars qui fait trop de fautes en français est un paresseux qui y fait pas attention et a pas l'intention d'apprendre; ça ne veut pas dire que ses idées sont moins pertinentes, ou qu'il ne peut pas avoir raison dans un débat.

Tout ça pour dire que j'trouve que le monde qui argumentent au niveau des mots plutôt qu'à celui des idées pètent plus haut que le trou, pi que c'est des osti de sans dessin!

Avez-vous le vôtre?

Alors, combien d'entre vous avez un p'tit calendrier de nowel (de l'avant, pour les gens culturés) avec des chocolats dedans.

C'est que j'en ai parlé, aujourd'hui, avec ma coloc, et qu'elle m'a raconté quelque chose de particulièrement singulier: elle en a eu un chaque année, mais il n'y avait PAS DE CHOCOLAT dedans!! C'était des "belles images", me dit-elle. "Quel intérêt, des chocolats? J'peux aller m'en acheter des barres à l'année!" J'en revenais pas. J'ai jamais entendu quelque chose de si irrationnellement rationnel; ça en était abasourdissant.

Moi j'en ai pas, c'est un peu triste... faute de déprocrastination.

Salutations

Alors, semblerait-il que ma famille a mit la main sur mon adresse de blogue! J'ai donc un devoir, et le voici accompli:

Salut Maman!

mercredi, novembre 29, 2006

Parce que...

Parce que je m'emmerde...
Parce que c'est l'fun faire des rimes avec des patterns compliqués...
Et parce que le passage du temps est un thème (haha!) intemporel...

La trace

Un pied dans le sable
Qui dit qu'on existe
Une trace sur la plage
Qui raconte notre fâble
Aussi longtemps qu'elle persiste
Sans trompettes, sans tapage
Des milliards de ces grains
En cet endroit s'abaissent
Ils me rendent hommage
Mais, Ô! Abominable engin
Piétinant sans cesse
Les preuves de mon passage
Les temps s'applique
À ce que rien de paraisse
C'est avec volupté
Sans la moindre éthique
Qu'il les balaye tous
Niant que j'aie existé

Aventures coranesques

Bon, alors... Ce Coran qui trainait dans ma cave et que l'avais plus ou moins abandonné à cause de sa long ass introduction, eh bien je lui ai skippé l'introductace et meme la note. Il devait vouloir la note ce Coran, mais j'l'ai skippée aussi cette emmerdeuse.

Wouah! dis-je.

C'est donc bin violent et arrogant. Déjà j'ai envie de me faire brûler pour la justice, et si j'étais croyant alors là je me sentirais comme une merde au garde-à-vous (c'est-à-dire dotée de droiture, haha) prête à se faire pisser dessus par le caporal parce que mes bottes de merde droite sont mal cirées.

On dirait Bashtien qui lirait un discours (in)po(é)li(y)t(h et/ou n)ique à ses partisans, mouhahah!

P.S. J'aurais jamais cru pouvoir voir tant de possibles jeux de mots dans un seul mot.

Esti de WoW (ou tromper l'ennui)

Ça pas de sens cette merde: 3 mois que je joue pu, et maintenant que j'ai trop de temps libre, le réflexe est encore là. J'ouvre le jeu, et je tue des mobs à la chaine avec mon ptit warrior que j'avais commencé avant d'arrêter.

Ça me donne tellement rien! C'est même pas comme si c'était particulièrement plaisant, alors... Juste addictif. Pourquoi addictif, si c'est plate? Voici ma théorie: le jeune de nos jours manque de matière intellectuelle, en autres mots il a rien à faire avec son cerveau qui lui semble à portée de main.

Là faut dire que d'un côté, y'a cette habitude du pré-mâché qui embarque: la portée de la main est beaucoup plus courte. ;) On a tellement toute l'information toute cuite dans le bec, mais traitée, évidemment, dans une direction qui n'est pas nécessairement la nôtre, mais qu'on est tellement paresseux pour la traiter nous-même, que le processus de pensée productive est un peu rouillé.

Donc, disais-je, y'a pas de matière intellectuelle à portée de la main. Pourtant notre cerveau n'est pas encore adapté à cette inactivité et il la combat même activement. Pour ce faire, il utilise un terrifiant mécanisme: l'ennui. C'est là que World of Warcraft frappe, enfonce, twist sa lame, la split en 3 pi continue son manège. Tromper l'ennui. Donner à cet imbécile de cerveau l'impression d'être en train de faire quelque chose. Et pour ca, Blizzard, c'est des pros. Depuis Diablo 2, et ces interminables mephisto runs pour trouver des items à la con avec un drop rate qui ressemble plus à une joke qu'un chiffre, on a maintenant plein de classes pi de races à essayer avec chacuns 60 beaux levels qui consistent à faire les même quêtes et tuer les même monstres avec un bonhomme différent. Et quand t'es 60 avec un, ou même tous? Demandera-t-on... PENSES-Y MËME PAS BONHOMME! On t'as arrangé un beau système d'honneur compétitif dans lequel tout un serveur compétitionne pour des rangs dont les nombres sont limités, gens avec une vie et petits nerds koréens confondus. Là pour atteindre qelquechose de raisonnable, faut que tu t'assises 16 heures par jour pendant 2 mois, 7 jours semaine a faire des warsong en 6 minutes avec un super pug (pick up group) de la mort consistant en le plus de trous de culs forcenés et talentueux possible.

"Ok, chu warlord, oublie high warlord, chu pas forcené à ce point là" me direz-vous une fois la tâche accomplie. Mais quelles sont vos professions? Avez-vous déjà pensé y acquérir des recettes ou plans valables? Non!? Mais voyons, ne suffit que d'augmenter votre réputation avec les différents groupes du monde pour qu'ils consente à partager avec vous ces secrets! Comment? Ah bin la, faut tuer des mobs qui sont leurs ennemis, et faire des quests qui ont même pas la prétention de changer, simplement refaire ces quests à l'infini, chaque faction demandant seulement environ 70 heures de travail pour atteindre le bon niveau (exalted). Vous n'en avez que 4-5 à faire, voyons! Allez ouste! Au travail!

C'est fait? Eh bien sachez qu'il y a aussi des donjons à conquérir. Trouvez vous environ 80 trous de culs qui veulent aussi concquérir les donjons, mettez-les dans une guilde, trouvez une manière de les faire s'entendre ensemble et travailler harmonieusement, réglez leurs petits problèmes de chicanes d'enfants, mettez votre pied à terre quand la merde pogne entre tous ces ptits cons, et, finalement, établissez un horaire comprenant au minimum 4 soirs, avec au minimum 3 heures de raid, où tous ces 80 enfouarés devront être là au moins 50% du temps (si ils ne font pas 50%, dites-leur qu'ils ne font pas l'affaire et remplacez les par des trous de culs plus disponibles). N'oubliez pas que ce faisant, vous devez vous coordonner avec un site internet, un forum et un serveur ventrilo, prévoyez donc le budget! Lorsque vous aurez passé 1 an à travailler d'arrache-pieds à conquérir tous les donjons, revenez me voir.

Fait? Haha! Blizzard a sorti un nouveau donjon avec le double de boss et plein d'équipement de résistance qui vous demanderont (à vous et vos trous de culs) des heures de travail en dehors des raids pour les acquérir. Revenez dans un an!

Fait? Haha! Blizzard a sorti un nouveau donjon avec le double de boss et plein d'équipement de résistance qui vous demanderont (à vous et vos trous de culs) des heures de travail en dehors des raids pour les acquérir. Revenez dans un an!

Fait? Haha! Blizzard a sorti un nouveau donjon avec le double de boss et plein d'équipement de résistance qui vous demanderont (à vous et vos trous de culs) des heures de travail en dehors des raids pour les acquérir. Revenez dans un an!

Fait? Haha! Blizzard a sorti un "expansion pack" rendant tout ce que vous avez fait à date inutile et désuet. Recommencez!



Tout ça pour dire, en définitive, que c'est addictif pas par le plaisir que ça procure (et à jouer raisonnablement, avec des potes, j'avoue, y'a du plaisir à être eu, ça je le nie pas) mais plutôt par ce que ça a de facilement occupant pour le cerveau, sans avoir d'effort considérable à offrir pour y entreprendre quoi que ce soit (allez parlez au NPC du coin) qui lui veut toujours plus à se mettre sous la dent. C'est ça, la clé. Des buts à profusion et des gouttières à temps, demandant des opérations faciles et répétitives.

Le Hic! c'est qu'après, il reste rien.

samedi, novembre 25, 2006

Citation et remontrances

J'ai repensé à une phrase qui m'a fait rire dernièrement: Fighting for peace is like screwing for virginity.

C'est beau.

À part ça j'ai à emmerder Didze sur mon blogue, parce que sur le sien il ne me répond pas. Alors Didze....

J't'emmerde.

Voilà, c'est officiel, je l'emmerde. Maintenant, expliquons-moi: cet enfouaré nous supplie de commenter ses textes de manière constructive, tant sur la mégastructure que sur son blogue, et puis le jour où j'me botte le derrière et lui écrit un commentaire plus long que son texte, je me heurte à un mur de pas d'réponse! CHECK TES COMMENTAIRES PI INITIE LA DISCUSSION ESPÈCE D'ENCULÉ!

Je t'aime Didze.

mercredi, novembre 22, 2006

Les osti d'e-mails

Bon, la, ca va faire! Chaque fois que j'me log sur msn, c'est invariable, j'ai 2 nouveau e-mails. 90% du temps, c'est d'la scrap.

Voulez-vous bin m'dire comment ça s'fait qui a tant de monde qui veulent me vendre du viagra, des penis enlarger, pourquoi y'a tant d'enfouarés d'Abdoulayes directeurs de banques africaines qui veulent me donner 2-3 millions en échange de mes infos de compte pour transférer un sale solde d'un dude mort dont l'argent est pas réclamé? Pourquoi tant de monde veut m'informer sur le stock market qui connait un événement incroyable? Pourquoi y'a tant de monde qui veulent vraiment me faire logger sur un faux site de ebay pour prendre mes infos paske 'ouh, ya eu dla fraude sur mon pas'd'compte'?

Y'a tu vraiment tant d'imbéciles heureux dans le monde pour que ca vaille la peine de faire tout ce spam? Y'a tu non plus pas le moyen de mettre tous ces enfouarés en prison? M'semble qu'en quelque part, si y'a tant de monde qui se donne tant de troube pour écoeurer des millions de personnes avec leurs conneries, c'est qu'il doit y avoir des innocents qui s'font fourrer en qqpart.. Pas qu'ils le méritent pas pour être si innocents, mais que en quelque part, c'est pas nécessairement cool d'abuser de pauvres cons comme ça au désagrément des vous et moi qui veulent rien savoir de ces putains d'emails...

samedi, novembre 18, 2006

Étioline

Wouah!

J'viens de botter mon courage et de me prendre le derrière à deux mains... et enfin lire ces 31 premières pages d'une histoire écrite par ma flamme. (Voyez, je lis lentement et entreprendre la lecture de beaucoup de mots enlignés ensemble, ça me prend du courage à chaque fois.)

J'suis surpris. Pendant une bonne heure j'ai été plongé dans un autre univers où je me suis à peine demandé comment ça s'faisait que le vent avait une conscience et pourquoi il parlait à une tite fille étrange. C'était bien amené, le monde et les personnages étaient bien amenés et l'histoire s'enclenche ni trop vite, ni interminablement.

Les premières trois pages surtout étaient à couper le souffle, de quoi planter la seringue à n'importe qui et lui faire lire tout le reste sans "mais" ni "pourquoi".

Meheh, ma blonde c'est la meilleure! Si vous la connaissez, faites moi plaisir et bottez lui le derrière de quelques mots d'encouragement pour qu'elle le finisse cet enfouaré de livre.

vendredi, novembre 17, 2006

En fait...

Deuxième impression: en farfouillant plus amplement, j'vois qu'il est effectivement possible de farfouillasser plus que j'pensais dans la mise en forme à travers le code. C'est bien, c'est bien...

24

Franchement je sais absolument pas pourquoi j'ai pas parlé de ça plus tôt! Ça doit être parce que j'étais pas encore assez addict...

24

La série télé la plus addictive que j'aie vu à ce jour. J'viens de m'en claquer... quoi? 7 épisodes en ligne et, si les femmes n'existaient pas, je crois que je finirais la saison ce soir.

Omerta est battu dans mon palmarès. C'est difficile à avaler, je sais, mais 24 a un effet sur moi qui est simplement sans précédent. C'est bien réalisé, le scénario est excellent, les rebondissements sont inattendus sans être farfelus ou simplement cons, les personnages sont crédibles et y'a autant de bons chiants que de méchants pour foutre une merde vraiment intense. J'aime bien!


D'autre part, j'aimerais me rétracter sur un point du dernier post: certains aspects dans le domaine de l'éditage de template pour les blogues dans la version beta sont pas très roses. C'est peut-être ma faute si j'suis pas calé en javascript et si j'ai aucune idée de ce qu'est un "widget", mais j'dois dire que le html est beaucoup plus simple à farfouiller dedans.

L'interface semble simple et agréable à première vue, mais incomplète dans le sens où on ne peut pas éditer vraiment tous les aspects de la mise en forme. Ca sonne un peu comme windows: l'interface est bien belle, mais le fonctionnement réel semble mystique et foireux. Ce ne sont que des premières réaction de non-initié par contre.

jeudi, novembre 16, 2006

Plusieurs choses

- La nouvelle version de Blogger botte des culs, dirais-je. Pour l'utilisateur moyen, ça va donner cours à des blogues beaucoup plus personnalisés; pi pour l'utilisateur avançé ça permet d'être beaucoup plus paresseux.

- Elle est officiellement en amour, et c'est comme ça que j'aime ça.

- Le thé Pu-erh est une variété de thé qui provient pour la plupart du Yunnan en Chine, et qui, contrairement aux autres variétés de thé, bonnifient avec l'âge jusqu'à de 20 à 50 ans dépendamment de la qualité de la feuille. Le processus de vieillissement lui donne un goût terreux. Pour les amateurs de nature, c'est un thé qui va définitivement exciter un tiroir de la mémoire. J'pense que ça ravive possiblement en tout le monde le désir du retour à la terre caractéristique de l'urbanisation.

samedi, novembre 11, 2006

question de syntaxe

alors, quand on dit d'un appartement que c'est un "1 1/2", mais qu'on veut l'écrire en lettres, alors c'est un "un et demie" (une demie pièce), tout le monde d'accord? Alors au pluriel, des "1 1/2", ça donne quoi? des un et demies? des un et demie? des uns et demie? des uns et demies?

les 1 et demie

Wouah! C'est très très triste de pas pouvoir changer de pièce. Un un et demie, j'trouve ça un peu aliénant... j'me demande si j'serais capable de vivre dans quelque chose comme ça. Peut-être, installé avec mes affaires, autre chose que cet enfouaré de laptop... peut-être...

M'enfin, ça a sûrement à voir avec le manque de mobilité, question d'avoir qu'une clé pour moi et Delphine, et donc de pas pouvoir sortir dehors. Y'a le fait que j'travaille pas et j'vais pas à l'école cette semaine, alors que j'suis habitué de tout le temps avoir trop de choses à faire. Normalement, quand j'fais rien, c'est du luxe! La situation s'est plutôt inversée.

D'un autre côté, y'a Super Écran qui veut ma mort intellectuelle, à m'envoyer des films par la tête à n'en pu finir! Un peu tanné de pas penser, j'écris donc un peu n'importe quoi sur mes états d'âme inhabituels.

Par ailleurs cette pauvre fille a cruellement besoin d'une bonne chaise de bureau/ordi, cette saleté de chaise de cuisine ne satisfait guère mes idéaux de confort!

Bon, j'vais aller marcher en rond dans les 4 mètres carrés de plancher libre qu'y a ici!

mercredi, novembre 08, 2006

une vue épatante

Si j'me trouve un appareil photo, ca s'en vient définitivement ici.

Je viens pour la premiere fois de regarder derriere le rideau, dans la fenetre (madame est a un cours, jai donc le temps de niaiser ici et la) et je suis charmé/dégouté/épaté par la vue.


En gros, le premier plan c'est un ramassis de toits-balcons de goudron et plywood defraichis, y'en a un avec des ptits parasols de bleue, les tables et les chaises font revolution industrielle, yen a une coupe entassées sur un toit qui n'est meme pas un balcon.

A gauche la vue est limitée par des facades(arrieres) de brique défraichie. En au, coupé au couteau, c'est le ciel gris.

A droite, environ 30 metres de la fenetre, 10 metres plus loin que le dernier toit (dans lequel y'a une fenetre vide avec un bout de plstique qui flotte au vent), c'est l'arriere de la bibliotheque, propre, géométrique, hyper post-moderne. Elle s'éloigne, longue et en perspective vers l'arriere plan, pointée vers le milieu de la scène.

Entre la bibliotheque et les arçades de brique, les toits s'espacent, deviennent de plus en plus haut, pour devenir des tours aux différentes architectures, un peu effacées dans le gris de la journée bruineuse.


Pendant que j'écrivais ca jsuis retourné a la fenetre, pi ya une fille dans la vingtrentaine qui est arrivée avec 2 huskys, se promenant de toit en toit, par des escaliers, portes étranges et chemins un peu partout. Ca a ajouté du charme a l'image, définitivement.

Spécial de voir comment pauvre et pittoresque est un ptit havre fermé, cloitré entre le moderne et l'urbain...

Je m'explique...

Mais pourquoi es-tu soi-disant cinglé? me demanderez-vous.

Simplement parce que, hier matin, vers 4h30, j'enfourchais mon vélo pour me rendre a Ottawa, ou je pourrais ensuite enfourcher un autobus jusqu'a Montreal... ou ensuite j'achevai la job de séduction qui était deja en cours.

Cette folie implique plusieurs choses. D'un coté, jai une job, a laquelle j'ai reussi sans trop de problemes a me faire remplacer, par telephone, aujourd'hui meme.

D'un autre, j'ai de l'école et j'avais deja manqué quelques cours a l'occasion de la visite de la propriétaire du laptop duquel j'écris. (D'ailleurs, JE HAIS LES PUTAINS DE CLAVIERS DE LAPTOP, que ce soit dit). Ce probleme a été réglé avant-hier, jour ou j'ai décidé que mon programme n'était pas pour moi. Plusieurs raisons:

- j'ai pas le courage, ces temps-ci, de consacrer tant de temps a mes etudes, et ce pour les deux années a venir
- jme rend compte que l'institution dans laquelle j'étudie est la risée de mon milieu et que, en fait, mon année (et celle des deuxiemes, peut-etre) serait la premiere possibilité pour l'école de sortir des bons démos. tout ce qui en est sorti a date etait moyennement poche
- j'ai possibilité d'aller dans des programmes faits un peu plus a ma mesure: soit tres courts et intensifs, ou tres longs et bien mollo

tout ca pour dire que j'ai toutes les bonnes raisons pour ne pas vouloir etre a l'école en ce moment, tout en prenant ca plus relaxe et ramasser un peu de bidou pour la prochaine tentative

mardi, novembre 07, 2006

lundi, novembre 06, 2006

J'ai des excuses à faire

Alors j'y vais de ce suis. Les entrées sont éparses et insatisfaisantes, comme Didze me le fait si bien remarquer. C'est que simplement, ce blogue est pour moi un passe-temps et une façon "d'entertainer" du monde. Malgré qu'il soit une occasion de partager certaines pensées, je n'ai pas l'intention d'en faire un journal intime où je débiterais les mêmes lamentations que toute adolescente de 16 ans crois être la seule à vivre.

Bon, j'vous le donne, j'suis pas une adolescente de 16 ans. Reste que comme tout l'monde, j'ai des émotions; mais que pas comme tout le monde, malgré que ça puisse faire du bien de trouver un endroit où tout débiter et enlever un peu de pression, j'ai pas l'impression qu'un blogue soit l'endroit pour ça. Les gens qui sont mis au courant d'une situation par une saleté de post ne sont pas en mesure d'aider, et pas toujours même de comprendre (je suis dur, mais j'avoue que certaines personnes peuvent comprendre - celles là j'aime mieux leur parler en personne, meh :P).

Note: mes phrases sont définitivement trop longues. Pour ça, il faut blâmer le secondaire qui m'a appris la théorie derrière la structurationnisation des phrases, et, par la même occasion, a oublié de m'apprendre que c'était pas toujours une bonne chose d'être capable de foutre 2-3 idées inter-reliées dans la même phrase. Blâmons ensemble Mr. Santerre et la subordonnée relative.

Tout ça pour dire, finalement, que, vous l'aurez deviné, virgule, qu'une petite dame charmante et Ô combien séduisante de Montréal m'émotionne particulièrement ces temps-ci. J'attends simplement d'avoir quelque chose de plus intéressant à dire que des "ah, s'que jsuis désespérément en amour et Ô, toi, vie, pourquoi ne me sers-tu pas tout sur un plateau d'argent, plutôt que de me mettre ça sous le nez, puis de me dire que c'est à Montréal que ça se passe?".

Alors voilà, c'est pour ça, du moins est-ce sur ça que j'peux le plus facilement le blâmer, que mon volume de trucs, choses et machins diminue considérablement ces temps-ci. Ne doutez point, par contre, fidèles admirateurs, que je vous promets, et vous donnerai, un retour en force de déblatération d'idioties plus intéressantes les unes que les autres. Point.

jeudi, novembre 02, 2006

Saviez-vous que

Montréal contient toutes les meilleures femmes.

J'emmerde cette ville pour ne pas etre en Outaouais.

lundi, octobre 30, 2006

Nouveau-Brunswick

C'est envoûtant cette toune là (par Marie-Hélène Frénette-Assad, sur On est tous des oranges(piano et harmonica) et Rue Laval(guitare, je l'ai pas mais a l'air moins cool!))



J'irai jamais au Nouveau-Brunswick, sans toi

J'irai jamais voir
Si ça se complique
De l'autre côté de moi

J'attendrai jamais sur la plage
Que tu reviennes du lac

Gens du village
J'pars pour l'été sur mon bateau
À part qu'icitte fait bin trop chaud

Gens du village
Il fait bin moins beau
Depuis qu'mon coeur a pris l'eau

J'respirerai jamais
Aussi bien que sur les plages de Galée
J'aurai jamais autant de regrets

J'pourrai jamais oublier
Parley beach l'été passé
J'pourrai jamais m'en aller
Oh! au Nouveau-Brunswick sans toi

J'irai j'amais voir si ça se complique
De l'autre côté de moi

J'irai jamais en enfer
Sans qu'tu m'pousse la porte
Pour que plus jamais on s'en sorte

Fou du village
Amène moé danser ce soir
Mon coeur a passé par-dessus bord

Fou du village
Amène moé danser
Puisque j'viens de chavirer

J'irai jamais au Nouveau-Brunswick sans toi
J'irai jamais voir si ça se complique
De l'autre côté de moi

J'irai jamais - embarque dans l'char
Destination nulle part

J'irai jamais passer l'hiver
Avec les ours polaires
On se mariera jamais sul bord d'la mer

J'serai jamais assez fière
Pour oublier notre histoire
Pour aimer le tonnerre

Mais p't-être que jme réveille
Si j'dormais jusqu'ici
Pi qu't'as les yeux couleur du lac
Ou j'ai grandi

Pi va donc au Nouveau-Brunswick sans moi...

(solo)

dimanche, octobre 29, 2006

Ouais!

J'suis officiellement assez cool pour avoir en archives des posts qui sont pas sur la première page de mon blogue. Mets ça dans ta pipe, Didze!

vendredi, octobre 27, 2006

Osti de suprématisme

En commentant sur le blogue a Didze à propos des liens [blancs sur blanc] de Basduck, j'ai ravivé une petite haine que je croyais oubliée.

Osti de suprématisme. Voulez-vous bin me dire c'est quoi cet enculé de courant de merde!? J'veux bin croire que le fait d'être célèbre ou reconnu dans un milieu donne de la crédibilité à quelqu'un, mais c'est pas une raison pour avaler n'importe quelle salade comme des imbéciles!

Je me fous incroyablement d'une démarche, si elle vient pas avec un produit fini. Comprenez moi, y'a une toile abstraite dans le salon de ma mouman que j'suis bin fier d'avoir fait, pi une sculpture abstraite faite de 6 toiles abstraites dans ma chambre dont jsuis tout aussi fier - mais les deux ont non seulement une démarche, il ont moindrement une valeur technique, esthétique, et requièrent un minimum raisonnable de talent à réaliser.

Mais ça


K.Malevich: Red Square: Painterly Realism of a Peasant Woman in Two Dimensions (1915)






ou ça


K.Malevich: Suprematist Composition, White on White (1918)






c'est le genre de bullshit qui m'amène à vouloir être appelé un artisan plutôt qu'un artiste. S'que j'fais a non seulement une démarche, mais aussi une valeur quelconque. Le milieu artistique laisse passer des salades du type et ça m'enrage.

jeudi, octobre 26, 2006

Frigidaire Ô frigidaire!

Bon bin ca y est. Il est vide. J'viens d'utiliser la sauce tomate et le bout de fromage qui restait pour faire des pates aux tomates et fromage (duh). Ne puis-je me faire des roties au beurre de pinottes, me demanderez-vous. Eh bien la réponse est non, parce que malgré la présence du meilleur pain du monde, y reste pu de beurre de pinottes non plus. Espece de timing a la con.

Sur une autre note, j'ai fait l'essai d'un nouveau pattern de sommeil aujourd'hui - c'est a dire la sieste de début de soirée - et malgré que j'en sente les effets bénéfiques au niveau sommeil/régénération, la concentration y est pas encore. J'suis donc doomé: les arcs de mouvements de mon animation sont a chier, et mes dessins inexistants. Demain: retour a la fatigue et au travail pénible mais efficace.

Article de fond

Faute d'avoir d'la lecture a vous faire faire moi-meme, en voici un peu écrite par quelqu'un d'autre!

C'est une série d'articles sur la mentalité du "gaming", écrit un peu en parallèle avec l'art de la guerre et décrivant en gros ce qu'il faut pour gagner. Mine de rien ca s'applique a beaucoup plus que les jeux vidéos.

mardi, octobre 24, 2006

Écrivons des quétenneries

Ils étaient dans l'autobus. Elle était pensive; il la regardait... belle.

"Arrête de la regarder, tu l'sais que tu peux pas l'avoir" se dit-il.

Il détourna la tête vers la fenêtre pour regarder au loin. Sourire aux lèvres, il s'aperçut qu'il regardait son reflet.



C'est triste d'être trop pauvre pour pouvoir tout blâmer sur l'alcool comme ce bon vieux Basduck

dimanche, octobre 22, 2006

Maya

Eh oui, mon chien s'appelle Maya, et ce bien avant que je sache que ca allait être le nom du programme avec lequel j'allais travailler tout au long de ma carriere.

Cette introduction simplement pour introduire (meh) le fait que mon chien, ce soir, m'a fait goûter a ma propre médecine, et que ca m'a particulierement plu/amusé! Vous savez quand un chien se sauve de vous a travers des chaises, autour d'une table ou sous la table a café, bref a des endroits ou vous pouvez pas aller, il y a toujours la possibilité de changer de jouet et d'avoir l'air d'avoir plus de fun.

Eh bien ce soir, Maya m'a fait la meme chose après s'être fait niaiser avec un toutou qui se téléportait d'un coté a l'autre de moi sans jamais pouvoir être attrappé. Cette espèce de saloparde est remontée dans mon estime!

Mais pourquoi "ca suce"?

Alors un mec au travail s'est étonné lui même en disant "ah ouais ca suce ca" et a demandé pourquoi est-ce que ça avait une connotation négative. Habituellement, c'est vraiment pas une mauvaise chose! J'attends au moins une réaction de mon fidèle lecteur, mais gênez vous pas, milliers d'anonymes admirateurs, pour m'éclairer.

C'est un record!

En date du 22 octobre, c'est fait. Un nouveau record de ma petite expérience de vie a été battu: il neige. Et pas la petite neige timide ou il était possible de débattre de sa nature de pluie consistante, mais plutôt une neige du type "en Criss" avec un gros C!

Pluggons donc une petite pensée pour les débats sur les changements climatiques et pour tous ceux qui croient que c'est pas évident qu'il y a des choses qui changent - j'me souviens d'un jeune temps ou c'était étonnant de voir de la neige a l'halloween, mais ou les bancs de neiges étaient définitivement plus grands que moi et desquels je pouvait facilement me pèter la yeule en tombant de du d'eux.

Edit: j'ai jeté un petit regard anxieux a ma planche dans le coin de ma chambre. Sti que j'ai hate de dépenser tout mon pas d'argent pour aller flyer sur ma snow 40cm trop ptite! Pas tout quand meme, faut en garder une part pour l'alcool et la drogue, voyons!

Yet again...

j'me couche trop tard. Peut-être me transforme-je en 3diste?

jeudi, octobre 19, 2006

Petit vidéo intéressant

Campaign for real beauty

Personnellement, j'suis déchité entre la morale de l'histoire et l'admiration que j'ai pour ce qu'on peut faire d'une image.

mercredi, octobre 18, 2006

C'est signé

Bon, me lever tôt était peut-être trop trop, étant donné que j'ai fini d'écrire mon scénario y'a une heure, mais ca m'a permit de me mettre a jour.

J'pense que le plus gros point a mentionner dans ma mise a jour serait ceci.

En gros, une loi que Mr. Bush a signé hier autorisant les "tough interrogation and prosecution of terrorism suspects". J'en comprend en gros que c'est le genre de choses qui permetterait aux interrogateurs de cuisiner des gens en les empêchant de dormir, ou en les hypotermisant - trucs du type.

On mentionne aussi ce qui m'semble être un move louche: après avoir signé la loi, les républicains on sorti un article faisant liste des membres des démocrates qui s'opposait a la loi, intitulé "Democrats would let terrorists free". M'semble que ça ressemble de plus en plus a de la propagande non déguisée.

Si quelqu'un serait capable de me trouver le texte de loi lui-même, j'aimerais bien ça. Je pars a l'instant, mais j'suis toujours un peu triste quand un article parle de qqchose comme une loi et ne la fournit même pas a titre de référence.


Edit: j'ai toujours rien trouvé de super clair et complet, mais wikipédia m'en a appris un peu plus. Je sais donc maintenant que un "unlawful enemy combatant" est défini comme quelqu'un qui a été jugé etre un "unlawful enemy combatant" par un tribunal a porte fermées tenu par 3 officiers.

On apprend aussi qu'on permet le déroulement de tribunaux a huit-clos sans avocat pour la défense, et sans donner le droit au défendant d'invoquer la convention de genève en ce qui a attrait a la pertinence de leur détention.

A l'intérieur de ces tribunaux, l'officier tenant le role de juge peut présenter des ouie-dires en tant que preuves, ou des documents secrets que la défense n'aura pas le droit de consulter.

Selon un article lu sur Fox, ces tribunaux pourraient possiblement conduire a la peine de mort. Franchement, j'trouve ca louche.

D'un autre coté, le "Military Commissions Act of 2006" protège clairement les prisonniers du viol, de la torture et "d'autres traitements inhumains", sans pour autant que je sache définir ces deux derniers. Bravo, mais j'aurais pensé que ca, c'était déja interdit...

A propos du café

J'ai dormi comme un bébé!

Malheureusement pour tout ceux qui ont eu l'espoir que ceci allait être une entrée riche en substance, je leur référerai mon haiku ci-bas! Maintenant que mon inspiration surréaliste a pondu une histoire d'écureuil paresseux qui vole la job d'un castor, le tout parce qu'il voulait pas grimper aux arbres, je me repose un énorme 3-4 heures dans le but de me lever frais comme une rose et d'en écrire le scénario complet.

mardi, octobre 17, 2006

Dernière chose...

avant d'me coucher - et c'est pas a cause du café que je suis pas encore couché, mais a cause de cette questionnée chose dernière: une émission nommée les pieds dans la marge. Petite émission bien sympathique qui vient de me coûter une demi-heure de sommeil et que je vous enliennerai ci-suit: http://www.radio-canada.ca/television/les_pieds_dans_la_marge/

Voila

Café, cher café

J'ai commencé a en boire y'a de ca un bon 4 ans, c'est-a-dire vers 16 ans, alors que mon pere s'est procuré sa super méga machine a café avec la p'tite gogosse a vapeur et la possibilité d'infuser le café sous pression comme dans tout bon expresso qui se respecte.

Avant le cappucino, j'doit avouer que j'aimait franchement pas ca. Le drole dans tout ca, c'est qu'a ce moment la j'en buvais surtout avant d'aller me coucher. La j'aimerais, si possible, des témoignages de mes nombreux lecteurs plus ou moins anonymes, a savoir quand ou si vous avez commencé a boire de ce merveilleux breuvage, et si y'en a parmi ceux qui en boivent qui remarquent ou ne remarquaient pas les effets de la caféine sur leur corps.

J'demande ca parce que jadis, jbuvais un ou deux café et Pouf! jtombais comme une roche dans un sommeil profond et bien agréable. Plus j'en bois, phénomène étrange, plus je reconnais les symptômes du gars qui a bu trop de café: les mains qui tremblent une fois de temps en temps (rien de bien grave, mais je m'en rend compte dans mes cours de dessin en général, sinon c'est imperceptible), les éclats de rire faciles et les commentaires insensés plus spontanés, etc.

Tout ca pour, évidemment, ne rien dire - mais j'y pensais et j'trouvais mes anciennes habitudes de consommation de café un peu étranges et j'ai décidé alors de voir si ca s'pouvait toujours, maintenant que je croule sous les années accumulées, de boire un bon café et d'aller tout gentiment me coucher et dormir.

La tasse est finie. Des nouvelles, donc, demain matin ou, dans la négative, virgule, plus tard ce soir.

lundi, octobre 16, 2006

Imageshack

J'ai fait une autre tentative pour les pauvres algues - imageshack.us.

Compte rendu: imageshack, je t'aime...


The file you attempted to upload is 550x400.

Please use a third
party resize tool such as the Microsoft
Image Resizer
to resize the file so that it is smaller than
60000x60000

J'ai trouvé la chose assez cocasse pour la partager avec vous

dimanche, octobre 15, 2006

francais vs anglais

Voulez-vous bien m'dire pourquoi dans la vie de tous les jours, j'aime mieux le francais, et la minute ou j'arrive sur un ordinateur, le francais me rend confus. J'ai changé la langue du "dashboard" du blogue pour le francais et ca m'a pas pris 2 minutes pour le ramener a l'anglais.

Edit: ceci dit, j'ai pris la peine de paufiner mon template afin de changer le plus de choses possibles en francais. Malgré tout, certaines technicalitées font en sorte que l'anglais restera omniprésent dans les trucs générés automatiquement par Blogger.

Ces espoirs vains, ou remis a plus tard

We walked for hours
Hoping you'd take my hand
In my pocket

jeudi, octobre 12, 2006

Algues - with funk

La première animation 2d dont je suis fier. C'est arrivé a moins de 5 minutes d'intervalle avec la trouvaille d'un morceau de brownie sur mon étage de fridge.

Je suis donc un homme heureux.

Edit: faut dire que mon pauvre petit gif animé s'est fait convertir sans scrupule en png, alors j'arrange ça tantôt.

Edit 2: alors mon ftp est pas tres coopératif semblerait-il, mais j'vous assure que c'est particulièrement cool.

mercredi, octobre 11, 2006

Le sommeil

C'est une chose bien éphémère que le sommeil... Angoissé, on ne le trouve pas; trop ou pas assez fatigué non plus. Dérangé, on en perd la trace. Heureux, on ne veut même pas essayer de le trouver, autant pour profiter jusqu'au bout de l'émotion que par peur de ne pas se réveiller le même sentiment au coeur.

Moi, le soir je l'évite et le matin j'en veut plus. Le matin, c'est simple, c'est parce que mon lit est bien trop confortable pour qu'un être avec la moindre parcelle de raison puisse vouloir en sortir... Mais le soir, ça m'échappe encore. Pourquoi est-ce que tous les prétextes sont bons pour éviter d'aller au lit? Me voici donc avec l'intention de faire l'inventaire de mes (dé)motivations pour éviter de dormir.

Bon, c'est certain, y'a l'habitude. Quand on a passé 2 ans a se coucher en moyenne a 4-5 heures du mat, minuit peut sembler étrangement tôt.

J'pense qu'y a aussi le petit côté emo en moi qui aime l'atmosphère silencieuse et vide du "je suis seul au monde" qui règne pendant que les gens dorment. J'ai un plaisir particulier, avant que le matin ne pointe son nez dans mon ciel, a me promener au milieu d'un gros boulevard achalandé vide, toutes les lumières vertes et pas un chat que les chats et les oiseaux en vue.

Est-ce que je m'ennuie d'avoir quelqu'un dans mes bras quand j'me couche? Meh. Passons ce bout quétaine rapidement. Certain. Quel amoureux compte pas parmi ses plus grands bonheurs de s'endormir bien pelotonné(?) avec leur moitié?

Mais allons plus loin et pensons a ces bons vieux André Breton et Max Ernst (1919 quelqu'un?) qui affectionnaient tant mon état d'esprit le plus commun: le demi-sommeil. Les surréalistes avaient dans l'idée que le moment le plus propice a l'inspiration était le petit moment ou conscient et inconscient se rencontraien
t; la limite entre le sommeil et l'éveil. Je dois dire que, et mes amis du 3D sont la pour en témoigner, l'imagination travaille a merveille une fois sevrée de sommeil. Est-ce un effort (in)conscient de l'esprit pour me nourrir de pseudo-rêves ou simplement un manque d'énergie pour assembler des pensées cohérente et donc une facilité a sortir des histoires ou blagues ma foi, surprenantes? Bonne question. Tant est-il que c'est espèce d'ivresse naturelle et créatrice d'insanité reste en général moyennement agréable et plus ou moins addictive.

Pourquoi ces réflexions sur le sommeil? me demanderez-vous. La réponse est simple: je ne sais pas, mais je suis fatigué et je n'ai pas envie de me coucher. Le sujet le plus facile a trouver d'un post visant a retarder l'heure d'aller me coucher est donc le sommeil et les possibles raisons de vouloir l'éviter.

La paresse, quel méchanisme merveilleux.

mardi, octobre 10, 2006

Procrastinons

Me revoila.

Vous êtes tous, autant que vous êtes, fous de joie j'en suis certain. Alors la chose qui me motive a écrire aujourd'hui, c'est l'intervalle entre le travail (j'suis allé faire des fonds de tartes au pain d'alain) et l'école (j'étudie l'animation 3d). Entre les deux, aujourd'hui, il y avait quoi... 4 heures ou je pourrais faire des devoirs. En fait dit comme ca, c'est un euphémisme: ce sont 4 heures ou je devrais faire des devoirs... dessins, modélisation et animation traditionnelle sont mes compagnons et ennemis de tous les instants.

Mais bon. Le linge seche a bon train et ca ne fait qu'une heure que je suis rentré - bientot (c'est relatif), je me lèverai et j'irai a l'école ou je n'aurai d'autre choix que de remplir mon temps avec constructivité.

Petite joie de ce matin: j'ai finit tôt et j'suis parti avec un pain 8 grains encore chaud sur lequel jai mis du beurre et du miel. Ça mes amis, c'est comme manger du bonheur!

Prenez un instant pour vous apprécier ce merveilleux site internet puis, une fois le vague sourire passé, passez une heure ou deux a rafraichir sur celui-ci. Quelqu'un paie pour ces noms de domaine, quelque-part dans le monde, alors soyons lui reconnaissant pour le divertissement!

Sur ce, je vous laisse. J'ai quand même vaguement envie de ne pas me faire expulser de mon programme! Notez aussi qu'un jour, je metterai les accents graves sur les u et les a. Ce jour la, j'aurai trouvé pourquoi Francais (Canada) n'est pas nécessairement la même chose partout.

dimanche, octobre 08, 2006

Mouep

C'est parti. J'ai déja tappé trois mots, maintenant dix - plus question de reculer. La première entrée a ce qui sera un jour un blogue. Certains se demanderont: mais pourquoi une telle folie? Et je leur répondrai clairement, fièrement, haut et fort même: parce que.

Mais aussi de façon moins importante, parce que je m'emmerde horriblement durant ces temps libres coupables. Parce que, voyez vous, le temps libre devrait être une abberation, une impossibilité, un paradoxe, un phénomène paranormal dans ma vie. Vous l'aurez deviné, j'étudie l'animation 3d. Je fais partie d'une race qui a évolué pour ne plus être importunée par les pertes de temps telles que le sommeil, se nourrir ou, généralement, prendre plaisir a toute activité n'étant pas reliée au travail a faire.

Sur ce court message, malgré son manque de raisons d'être lu, je vous laisse. La conversion n'est pas achevée et je suis encore piteusement affecté par le manque de sommeil.Tout pour cette nuti, donc, dis-je.