Ceci est un jeu de mots.

lundi, octobre 30, 2006

Nouveau-Brunswick

C'est envoûtant cette toune là (par Marie-Hélène Frénette-Assad, sur On est tous des oranges(piano et harmonica) et Rue Laval(guitare, je l'ai pas mais a l'air moins cool!))



J'irai jamais au Nouveau-Brunswick, sans toi

J'irai jamais voir
Si ça se complique
De l'autre côté de moi

J'attendrai jamais sur la plage
Que tu reviennes du lac

Gens du village
J'pars pour l'été sur mon bateau
À part qu'icitte fait bin trop chaud

Gens du village
Il fait bin moins beau
Depuis qu'mon coeur a pris l'eau

J'respirerai jamais
Aussi bien que sur les plages de Galée
J'aurai jamais autant de regrets

J'pourrai jamais oublier
Parley beach l'été passé
J'pourrai jamais m'en aller
Oh! au Nouveau-Brunswick sans toi

J'irai j'amais voir si ça se complique
De l'autre côté de moi

J'irai jamais en enfer
Sans qu'tu m'pousse la porte
Pour que plus jamais on s'en sorte

Fou du village
Amène moé danser ce soir
Mon coeur a passé par-dessus bord

Fou du village
Amène moé danser
Puisque j'viens de chavirer

J'irai jamais au Nouveau-Brunswick sans toi
J'irai jamais voir si ça se complique
De l'autre côté de moi

J'irai jamais - embarque dans l'char
Destination nulle part

J'irai jamais passer l'hiver
Avec les ours polaires
On se mariera jamais sul bord d'la mer

J'serai jamais assez fière
Pour oublier notre histoire
Pour aimer le tonnerre

Mais p't-être que jme réveille
Si j'dormais jusqu'ici
Pi qu't'as les yeux couleur du lac
Ou j'ai grandi

Pi va donc au Nouveau-Brunswick sans moi...

(solo)

2 commentaires:

méli a dit...

ouais je pense que il y a un ptit quelque chose qui m'émotionne dans ce poème comme un barbotte égarée dans un chaudron...

snif snif....

that's life

Didier C. a dit...

P'tête que mes archives sont moins cool, mais au moins j'pas emo ;).

*Didze le poème qu'il va poster sur son blog bientôt*

En tout cas j'suis moins emo!