Ceci est un jeu de mots.

lundi, novembre 06, 2006

J'ai des excuses à faire

Alors j'y vais de ce suis. Les entrées sont éparses et insatisfaisantes, comme Didze me le fait si bien remarquer. C'est que simplement, ce blogue est pour moi un passe-temps et une façon "d'entertainer" du monde. Malgré qu'il soit une occasion de partager certaines pensées, je n'ai pas l'intention d'en faire un journal intime où je débiterais les mêmes lamentations que toute adolescente de 16 ans crois être la seule à vivre.

Bon, j'vous le donne, j'suis pas une adolescente de 16 ans. Reste que comme tout l'monde, j'ai des émotions; mais que pas comme tout le monde, malgré que ça puisse faire du bien de trouver un endroit où tout débiter et enlever un peu de pression, j'ai pas l'impression qu'un blogue soit l'endroit pour ça. Les gens qui sont mis au courant d'une situation par une saleté de post ne sont pas en mesure d'aider, et pas toujours même de comprendre (je suis dur, mais j'avoue que certaines personnes peuvent comprendre - celles là j'aime mieux leur parler en personne, meh :P).

Note: mes phrases sont définitivement trop longues. Pour ça, il faut blâmer le secondaire qui m'a appris la théorie derrière la structurationnisation des phrases, et, par la même occasion, a oublié de m'apprendre que c'était pas toujours une bonne chose d'être capable de foutre 2-3 idées inter-reliées dans la même phrase. Blâmons ensemble Mr. Santerre et la subordonnée relative.

Tout ça pour dire, finalement, que, vous l'aurez deviné, virgule, qu'une petite dame charmante et Ô combien séduisante de Montréal m'émotionne particulièrement ces temps-ci. J'attends simplement d'avoir quelque chose de plus intéressant à dire que des "ah, s'que jsuis désespérément en amour et Ô, toi, vie, pourquoi ne me sers-tu pas tout sur un plateau d'argent, plutôt que de me mettre ça sous le nez, puis de me dire que c'est à Montréal que ça se passe?".

Alors voilà, c'est pour ça, du moins est-ce sur ça que j'peux le plus facilement le blâmer, que mon volume de trucs, choses et machins diminue considérablement ces temps-ci. Ne doutez point, par contre, fidèles admirateurs, que je vous promets, et vous donnerai, un retour en force de déblatération d'idioties plus intéressantes les unes que les autres. Point.

2 commentaires:

Septcent a dit...

en tout cas, de mon côté, tu as réussi a m’« entertainer » et ce, même avec des posts de 2 à 4 lignes. Donc les excuses...bof. ;-)

El Ben a dit...

j'avoue que les excuses sont en partie un prétexte pour écrire, meme si c'est un peu vrai que jvoudrais écrire plus et plus souvent