Ceci est un jeu de mots.

mercredi, novembre 29, 2006

Parce que...

Parce que je m'emmerde...
Parce que c'est l'fun faire des rimes avec des patterns compliqués...
Et parce que le passage du temps est un thème (haha!) intemporel...

La trace

Un pied dans le sable
Qui dit qu'on existe
Une trace sur la plage
Qui raconte notre fâble
Aussi longtemps qu'elle persiste
Sans trompettes, sans tapage
Des milliards de ces grains
En cet endroit s'abaissent
Ils me rendent hommage
Mais, Ô! Abominable engin
Piétinant sans cesse
Les preuves de mon passage
Les temps s'applique
À ce que rien de paraisse
C'est avec volupté
Sans la moindre éthique
Qu'il les balaye tous
Niant que j'aie existé

6 commentaires:

El Ben a dit...

Hey ma gang de fne! Au nombre d'étudiants en littérisme, j'aurais au moins espéré que quelqu'un commente pour dire en quoi ça vaut pas d'la merde bande de trouillards!

El Ben a dit...

Bon, sur deuxième lecture, je re-formule:

Hey ma gang de fne! Au nombre d'étudiants en littérisme qui lisent mon blogue, j'aurais au moins espéré qu'il y en aie un qui commente pour dire en quoi ça vaut pas d'la merde, bande de trouillards!

El Ben a dit...

Au moins, me reformuler donne l'impression que j'ai plein de commentaires, ce qui doit attirer la curiosité du lecteur authentique (pas moi donc, je ne suis qu'un auteur sous couverture) de façon à possiblement récolter la commentation de ce lecteur échaudé par mes provocations...

El Ben a dit...

Meh, je vous méprise

El Ben a dit...

Allez pas me répondre "gnagnagna on a une vie nous" vous êtes censés checker mon blogue pour des nouveaux posts/commentaires à toutes les demi-heures

Anonyme a dit...

Tu pourais te répondre sous un autre nom....c'est ce que tout le monde ayant plein de commentaires font
Finalement, c'est le blogue-monologue.
Ya pas une chanson qui va comme ca; blogue-monologue avais une blonde....En t-k

Anonyme