Ceci est un jeu de mots.

mardi, décembre 26, 2006

Aux Em(ee)s

Un gros Beuh à Emy qui veut pu écrire et Emi qui tangue entre la paresse et la comtemplation. Plus à dire à propos d'Emi, dont le projet bien intéressant était peut-être trop ambitieux (mais j'ai dû manquer beaucoup de contenu et possiblement rater une motivation plus complexe que la paresse pour son meurtre pendant le temps des fêtes et un peu avant [je m'excuse, mais je lis lentement et ses posts étaient vachement longs!]). N'aurait-on pas pu résumer l'idée derrière la réflexion et, peut-être, espacer les citations, question de pas demander aux pauvres lecteurs (et à l'auteur) tant de devoirs et, par le fait même, laisser le temps à la conversation de se développer?

M'enfin...

Edit: Notez bien que la deuxième a bien failli se retrouver dans mes liens, quelle perte!
=====

À venir: nouveau contact à l'intérieur, me permettant de chiâler plus efficacement, pertinemment, et situations concrètes à l'appui, contre le gouvernement fédéral.

Aucun commentaire: