Ceci est un jeu de mots.

lundi, février 12, 2007

I'M BACK!

Après avoir passé tout ce temps sans modem, puis encore un peu de temps avec une prise de téléphone qui foutait la merde sur mon signal DSL, je suis de retour et en direct de Montréal la grosse pouère.

J'ai vu plein d'affaire sur lesquelles j'aurais pu chiâler pendant tout ce temps, mais malheureusement la plupart m'est sorti de l'esprit.

Notons: pourquoi donc est-ce que les gens de nationalité autre que canadienne ont priorité sur les emplois au gouvernement? N'est-ce pas discrimination pure et flagrante? J'comprend qu'on veuille favoriser l'emploi d'immigrants, mais battons-nous à armes égales, je vous en prie.

Notons: ce conseiller de Hérouxville est un gros moron rustre de campagne. Si seulement il avait su s'exprimer, ç'aurait peut-être été une bonne chose de l'inviter et de le faire influer sur la population du Québec entière. Mettre la face d'un innocent de même sur un concept tout à fait valable est une façon dérisoire d'y jeter le discrédit.

Dans la même veine: On veut payer deux intellos pendant un an pour nous dire c'est quoi le "Gros Bon Sens"? Qu'est-ce qui est raisonnable et qu'est-ce qui ne l'est pas? Référez-vous donc à une charte de droits et libertés, bande de... Le problème c'est pas de savoir ce qui est raisonnable ou pas, c'est de pas plier quand les demandeurs mettent plus de pression. J'suis pas mal convaincu que la première réaction à la demande des vitres du YMCA a été un refus. J'suis sûr aussi qu'un juif a pogné les nerfs pi qu'un politicien a eu peur. Je fais ici de l'information non fondée, mais j'ose espérer qu'ils ont pas été assez cons pour dire oui instantanément. Être moumoune est bien moins pire qu'être stupide...

10 commentaires:

Anonyme a dit...

Je te rapelle que ces chartes là ... elles ne s'interprêtent pas par elle même et que l'application de tous ces critères c'est plus que colossal.

Et qu'on peut les contourner aisément.

Donc le travail de deux intellos why not !

Delphine a dit...

Lol la grosse pouère, je l'avais jamais entendue celle-là.

Septcent a dit...

En fait, ma coloc, qui travaillait au YMCA (elle dépannait quelqu'un ou en tout cas bref), a vu les choses allées de l'intérieur. Au départ, la demande des Juifs a été somme toute acceptée (le proprio ne voyait rien de mal à leur demande et était consentant à faire teinter les vitres). Il a fait le tour pour demander si ça dérangeait qu'on replace les vitres par des vitres teintées (sans dire que c'était une demande des Juifs). À peu près tout le monde était d'accord, ou s'en foutait (un des deux), certains trouvaient que c'était une bonne idée au fond et personne n'en faisait tout un plat etc etc. Seulement, quand ils ont su que c'était une demande des Juifs qui ne voulaient pas voir les filles en tenue « sexy » quand ils passaient, ça a commencé à dire que ça avait pas d'allure et qu'il fallait faire quelque chose. Puis, à partir de là, la chose a pris une empleur fulgurante...

D'ailes fines a dit...

C'est pas contre le fait de teinter des vitres en soi qui dérange, ce qui dérange c'est le principe, qu'on va pas commencer à s'habiller des poignets aux chevilles ,ou le cacher quand on ne le fait pas, pour faire plaisir à des croyants d'une religion qui n'est pas la nôtre. Et que pour nous ce n'est ni sexy, ni indécent de porter des vêtements de sport.

Septcent a dit...

Je suis d'accord avec toi, je trouve la demande franchement ridicule et je suis loin de penser qu'une tenue de sport est une tenue affriolante. Je faisais juste raconter comment les choses s'étaient passées au YMCA ("au départ"). J'ai mis « sexy » entre guillemets parce que c'était ce qu'ils en pensaient eux.

;)

Septcent a dit...

et puis je faisais juste plus ou moins répondre à ça : « J'suis pas mal convaincu que la première réaction à la demande des vitres du YMCA a été un refus. J'suis sûr aussi qu'un juif a pogné les nerfs pi qu'un politicien a eu peur. »

hehe :P

El Ben a dit...

Je vois. C'est donc une demande d'individu à propriétaire. L'objet n'en est pas vraiment grave ni grandiose, mais le motif tout à fait ridicule. Pas de politicien ni mou ni stupide...

El Ben a dit...

Par ailleurs j'suis content que quelqu'un ait répondu si intelligemment, anonymous. Me chicote beaucoup par contre l'anonymat, comme toujours. C'est angoissant parler à un trou noir!

La charte... eh bien je l'ai pas lu depuis oh...6 ans, alors jm'en souviens pas trop bien, mais j'dois avouer que ça doit être vague et interprètable.

J'dois me dire par contre qu'une charte telle que celle-là, accompagnée du gros bon sens et d'un principe de base du type "à la base, on est au Québec" et ça devrait être gagnant... Ça ou bien ils pourraient m'engager...!

Petite Bourgeoise a dit...

Si ça peut te rassurer ; c'est un fouilli total l'interprétation ; il y a toujours évolution ; car on veut que l'interprétation des chartes soit très libérale et qu'elle évolue au rythme de la société. Donc dans 10 ans on n'y vera plus la même chose. Ensuite ; peu importe ce que les 2 gars vont recommander c'est aux cours de justice de décider réellement ce qu'elle y voit. Mais il y a rien de mieux que des études comme celle-là pour guider le regard et le travail des juges.

Et la plupart du temps les questions comme le YMCA se règle par entente privé car des procédures judiciaires c'est long et très couteux.

C'est important aussi de savoir qu'il y a 4 lois qui protègent les droits et libertés au Canada. Et que selon ; il faut s'adresser par rapport à leurs champs de compétences. Les médias disent réellement n'importe quoi par rapport à cela. Ils citent abondamment les principes de la charte canadienne quand elle ne s'applique même pas.


Aussi ; c'est tellement technique tout cela que le vulgariser clairement et simplement c'est très difficile. Même après 60 heures de droit constitutionnel !

yattenddesnouvelles a dit...

Ce n'est pas les gens de nationalité autre que canadiennes qui ont priorité d'embauche au gouvernement (fédéral en tout cas), ce sont les minoritées visibles, les autoctones, et les femmes, jusqu'à ce que la représentation de cette minoritée au sein de la fonction publique équivale le ratio de la population canadienne. En autres mots, s'il y a 10% de minorité visible dans la population canadienne, il doit y avoir 10% d'employés faisant partie de la minorité visible à la fonction publique et tout ça pour bien paraitre, pour être ''politicaly correct''.
Oui je crois qu'il y a apparence de discrimination inversée.Est-ce mieux? Je vous le demande!