Ceci est un jeu de mots.

vendredi, février 16, 2007

Suicidaire

Il était au bout du rouleau, et il le savait. Un adolescent, tout au plus, le monde sur les épaules, le couteau dans le dos... et la corde au cou. Il en était conscient: une petite merde comme toutes les autres avec les mêmes problèmes et les mêmes soucis, mais il ne pouvait s'y faire. Un côté de lui, création fantaisiste de son esprit, lui disait que c'était pire; que lui, pauvre lui, subissait les pires méfaits du monde; qu'il n'y aurait aucune issue. Un beau roman. Il l'avait cru.

9 commentaires:

D'ailes fines a dit...

D'après moi, c'est ton meilleur post depuis un bout. Mais en tant que blonde, je peux pas m'empêcher de me demander pkoi tu parles de suicide...

code: kghmusqh

El Ben a dit...

C'est la faute aux emos que je vois ici et là.

Emma a dit...

Hey, je te connais toi, on a déjà travailler ensemble... Au ciné à Hull dans le temps.

Bon passe une belle journée

El Ben a dit...

C'est drôle, j'avais visité votre blogue l'autre jour mais j'me souviens pas avoir laissé de commentaire O.o

Anonyme a dit...

J'ai pris ton lien sur la page a Basduck! Je fouine

Basduck a dit...

hihihi! Emma pour la vie! Emma dans notre gang! Emma! Emma!

Tu nous présenteras tes copines; tu étudies en quoi? C'est toujours cool des amies qui étudient pas dans le même programme que nous; c'est vraiment une chance de t'avoir rencontrée! :-)


+ +

Ben : je suis revenu

El Ben a dit...

Jt'emmerde, salopard. Qu'est-ce que c'est cette idée de fermer les commentaires au seul endroit où j'pouvais débiter mes conneries devant un public?!

Boueh =P

Emma a dit...

Emma est en gestion publique oui oui, et ses copines de blog en littérature ;)...

Je m'implique pas mal dans votre clan moi c'est temps ci, je vais me calmer! Désolé.

El Ben a dit...

Bah non! Implique-toi tant que tu veux - c'est bien c'que j'fais, hehehe! Moi j'suis même pas universitaire.