Ceci est un jeu de mots.

samedi, mars 17, 2007

Appel à la révolution

Savez-vous ce qui m'écoeure ces temps-ci? Bin ma vouldire moué! C'est la politique stratégique. Autant dans la campagne que dans le vote. Pourrions-nous arrêter de voir qui a le plus d'entregent, qui est le plus beau parleur et voter pour les idées, les plans d'action concrets?

Mais que dis-je? Je m'éloigne déjà de la révolution que j'appelais. Ce que je voulais surtout dire, c'est que ça me tappe sur les nerfs, les gens qui votent pour une des 3 grosses machines alors qu'ils croient en un petit parti. "Mais oui mais il va pas être élu, c'est du gaspillage de vote!" Non! Les chiffres sont bien là. Un candidat qui s'est ramassé 4000 votes a bien plus de poids qu'un qui en aurait récolté 450, même si l'élu en avait lui 800000. Pourquoi? Parce que comme vous, les 800000 ratés attendent que quelqu'un d'autre fasse valoir leurs convictions à leur place et qu'"une fois que le parti va être plus fort, peut-être, oui, que j'vais voter pour lui".

Asti de sans dessins. C'est quoi qui fait qu'un parti est fort? Des votes, les lumières. Est-ce qu'on comprend que si on vote pas pour un petit parti, il va rester petit, et que si il reste petit, on ne votera pas pour lui?

Des gens à notre époque doivent prendre une mitraillette et aller se faire tuer pour changer leur condition, nous on a qu'à gaspiller un vote.

(Bande le lâches)

Aucun commentaire: