Ceci est un jeu de mots.

jeudi, mars 29, 2007

6AM

Certains remarqueront peut-être que je réponds à Bastien à 6h du matin et se diront "crisse! pas encore couché esti d'épais?!" et je leur répondrai "mais voyons, je sortais du Pacini à 11h30 hier pour y entrer à 7h. J'ai bien évidemment une nuit complète de sommeil bien enfilée.

Euh... Ô.o

mardi, mars 27, 2007

Et euh

Dans ce cas, l'art moderne est l'abandon. L'homme se rend compte qu'il ne peut égaler la nature, et donc il se dérobe sous tout plein de prétextes pour faire quelque chose de "différent".

lundi, mars 26, 2007

La lampe dans le parc

Je me suis fais la réflexion en marchant ce soir que l'art, c'est le produit de la jalousie qu'a l'homme envers la nature et la facilité qu'elle a à créer de belles choses.

samedi, mars 24, 2007

Ruba Ghazal

Candidate de Québec Solidaire est en train de me débiter un petit discours sur l'immigration. L'introduction nous dit qu'on a besoin d'immigrants, à cause des problèmes démographiques du Québec, sans donner d'indicateur de ce qu'est ce problème ni quelles en sont les conséquences. C'est ce sur quoi elle appuie les intentions suivantes:

- Donner des congés aux immigrants pour cours de français
- Donner ces cours gratuitement
\-> Cela dans le but de réduire le chômage au niveau des immigrants
- Donner l'assurance-maladie aux immgrants immédiatement, sans les 3 mois de carence instaurés

Alors, vous voulez leur donner congé de leur job pour leur donner des cours pour qu'ils puissent travailler? Je suis peut-être un peu simple d'esprit, mais la moitié de cet argument ne tient pas la route.

D'accord, ceux au chômage aurait avantage à parler le français, mais à noter que pour être au chômage, il faut avoir déjà travaillé et pour ce, il faut avoir communiqué avec des gens. Ceux qui sont au chômage sans chômage, eux, devraient avoir le temps de se botter le derrière et apprendre le français.

Mais ceci dit, ceux qui ne parlent pas français ne devraient même pas être icitte en partant sibolaque d'esti câlice. Ça serait t'y pas une bonne idée de demander au monde de parler notre langue AVANT de venir vivre ici? Ou du moins exiger qu'ils l'aient appris dans un court délai avant d'avoir le droit de rester, ce par leurs propres moyens?

Si tu veux pas avoir des pauvres au Québec, faudrait commencer par laisser les pauvres d'ailleurs ailleurs. Si tu dis aux déchets de l'humanité "venez nous voir, on va vous apprendre à parler, on va vous donner à manger pi vous soigner rien que pour que vous habitiez chez nous", tu vas te ramasser avec une trollée de merdes qui ne voudront que prendre avantage de ta générosité et de tes beaux principes.

J'ai l'air d'un ignoble personnage à ne pas vouloir aider les démunis, mais en fait je ne fais qu'être plus franc, peut-être plus lucide que les autres. Les étudiants qui veulent de l'argent pour leurs bourses veulent aussi qu'on dépense moins ailleurs. Les médecins et les profs qui veulent être payés décemment aussi veulent qu'on dépense moins ailleurs et, voyez-vous, il n'y a pas plus ailleurs que les étrangers qui veulent venir habiter notre pays. Pensons à vivre sainement, dans des conditions plus idéales; ensuite n'oublions pas de le faire; par après nous pourrons penser à amener le plus de monde possible dans notre petite bulle de confort et de paradis.

Cette dame nous dit que la population du Québec a augmenté de 5% dernièrement rien qu'avec l'immigration, alors n'allez pas penser qu'on parle de seulement quelques individus ici et là: on veut torcher une personne sur vingt au Québec qui ne sont même pas Québécoises. Je vois ici beaucoup d'argent qui pourrait être mis dans la santé, l'éducation et l'environnement, juste histoire de rendre le Québec tellement paradisiaque que les étrangers se donnent la peine de se torcher eux-mêmes avant de venir ici.

samedi, mars 17, 2007

Dans la vraie vie

J'ai vu une super de belle femme dans le métro l'autre jour. Les cheveux roux bien pâles, j'ai pas vraiment vu la couleur de ses yeux. Elle était assise à ma gauche, moi accoté sur la porte.

J'ai laissé trainé mon imagination, comme d'habitude. C'est séduisant une belle femme, vous savez? J'ai imaginé un gars qui s'imaginait que c'était la femme de sa vie, j'me disais "wouah, voilà un beau flash de vie plein de solitude à écrire".

Le morceau de piano, je l'entendais pas mais il aurait sonné faux, sur un vieux piano tout peté.

Ce soir là j'suis rentré chez moi, la femme de ma vie m'attendait dans mon divan, en lisant un livre. Je l'ai embrassé et j'ai oublié la fille aux cheveux roux.

La femme de ma vie

J'ai croisé la femme de ma vie dans le métro l'autre jour.

Évidemment, de nos jours, ça se fait pu, laisser une blonde pour la femme de notre vie aperçue l'histoire de 5 stations. On est trop réalistes, pas assez romantiques, voyez?

Elle était là, assise à ma gauche; moi, appuyé contre la porte.

(ma blonde va me faire une crise, live, pour ne pas que j'écrive de nouvelles qui pourraient être interprétées comme si je m'intéressais à quelqu'un d'autre, je trouve la chose un peu triste. les écrivains qui écrivent des histoires d'amour sont-ils tous célibataires?)


Les cheveux d'un roux délavés, yeux verts bien pleins. Elle devait avoir des taches de rousseurs, mais ca ne m'a pas frappé. J'ai composé un petit morceau, au piano, dans ma tête, bien spontanément, qui semblait bien décrire ce que je sentais en voyant ce visage. Ça fait trois jours, j'ai oublié le morceau...

Pas son visage.

(Ça y est, c'est sorti avec bien peu d'éloquence, la tête ailleurs)

Appel à la révolution

Savez-vous ce qui m'écoeure ces temps-ci? Bin ma vouldire moué! C'est la politique stratégique. Autant dans la campagne que dans le vote. Pourrions-nous arrêter de voir qui a le plus d'entregent, qui est le plus beau parleur et voter pour les idées, les plans d'action concrets?

Mais que dis-je? Je m'éloigne déjà de la révolution que j'appelais. Ce que je voulais surtout dire, c'est que ça me tappe sur les nerfs, les gens qui votent pour une des 3 grosses machines alors qu'ils croient en un petit parti. "Mais oui mais il va pas être élu, c'est du gaspillage de vote!" Non! Les chiffres sont bien là. Un candidat qui s'est ramassé 4000 votes a bien plus de poids qu'un qui en aurait récolté 450, même si l'élu en avait lui 800000. Pourquoi? Parce que comme vous, les 800000 ratés attendent que quelqu'un d'autre fasse valoir leurs convictions à leur place et qu'"une fois que le parti va être plus fort, peut-être, oui, que j'vais voter pour lui".

Asti de sans dessins. C'est quoi qui fait qu'un parti est fort? Des votes, les lumières. Est-ce qu'on comprend que si on vote pas pour un petit parti, il va rester petit, et que si il reste petit, on ne votera pas pour lui?

Des gens à notre époque doivent prendre une mitraillette et aller se faire tuer pour changer leur condition, nous on a qu'à gaspiller un vote.

(Bande le lâches)

vendredi, mars 02, 2007

Yellow-shirted pimpage

Alors soirée au Be-bop, espèce de petit bar bien cool, avec un groupe de jazz qui joue dans le fond avec le volume pas trop fort, à l'exception de ce con de barman qui disait au monde de fumer en-dedans, bien sur.

L'intérêt de vous raconter ça, c'est la mise en contexte pour ce qui suit. J'avais remarqué ce mec, fin cinquantaine qui parlait, bizarrement, à deux jolies jeunes femmes, début vingtaine et indiquait par son langage corporel qu'il était bien intéressé. Que ne fut pas ma surprise, quelques minutes plus tard de ne pas voir les mains de l'une d'elles se balader au bas de son corps, pendant que les siennes à lui étaient beaucoup plus visibles, sur son joli p'tit derrière. La minute qui suivait, ils se dirigeaient vers l'escalier qui menait aux toilettes. Cinq plus tard, une inconnue remonte ces escaliers en courant, gémissant/riant/criant et s'enroule un gilet autour du visage signe qu'elle en avait trop vu.

La traumatisée dehors, le barman rentre à la course et se dirige à la toilette, tout empressé. Deux autres après, les voilàs qui ressortent, ensembles toujours, reprendre leur place au bar. La fille pars se balader avec sa cigarette, le mec se retourne donc et enlace l'autre fille, l'emrasse au creu de l'épaule et lui chuchotte à l'oreille! Je ne comprends plus rien, alors qu'une troisième, visiblement du même ka-tet se laisse enlacer à son tour et chuchoter des mots doux.

Je ne comprend rien à cet homme, ni à ces femmes...

+++

Par ailleurs, c'est quoi cette histoire d'enlever de la couverture médiatique aux petits partis? Depuis quand sommes nous sous une dictature démocratique où le parti au pouvoir ne peut se faire renverser que par un autre parti au pouvoir? Ce changement ne me semble pas refléter un gouvernement qui soutient le principe même de la démocratie.