Ceci est un jeu de mots.

mardi, avril 01, 2008

La vie

C'est la faute du train
Le train-train, quotidien
Qui s'arrête pas où on veut
On veut sauter en chemin
Mais c'est dangereux
Pas vraiment tant que ça
Mais on a peur
Peur de s'péter la figure
Sans style, ni alcool
Et d'être allitéré
Comme les autruches malades
Pourtant, en vérité,
C'est en hésitant
Qu'on s'allitère sur le banc
La tête dans le sable
On a peur de pas le ratrapper
Ce foutu train
Ou que ce soit le dernier
Marcher le restant du refrain
Ou même pour toute la chanson
Bon dieu que ce serait con
Ou pas du tout?
Peut-être qu'elle est belle
Cette chanson
Être tombé au bon endroit
Au bon couplet
C'est en fait le but
De l'opération
À coeur ouvert
Ou fermé
On oublie en cours de route
Que si on en doute
C'est qu'au début
On avait envie de sauter
Et si on tergiverse trop de larmes
Le pas-d'arrêt nous sera passé
En dessous du nez qui coule
À cause des larmes tergiversées
Parce qu'évidemment lui
Il s'en fout le train
C'est pas son arrêt
Il a pas de coeur le train
Les arrêts cardiaques
Il connaît pas
Il arrête pas de battre
De battre la campagne
Les chanceux qui se rendent à la gare
Sont aussi fous que les tergiversants
De croire qu'elle existe vraiment

Aucun commentaire: