Ceci est un jeu de mots.

vendredi, mai 16, 2008

Ah! Que c'était bon

J'en ai la tête qui tourne. Quoi de mieux, je vous le demande, après une de ces agréables conversations nocturnes, que de se lancer à pleine vapeur sur des rollerblades?

Le vent, frais... juste ce qu'il faut de trop. L'asphalte qui siffle sous les roues, les muscles tendus, prêt à tout. La tête qui ne peut rien faire d'autre qu'assimiler les fissures, trous, déchets et tout et tout qui s'amènent à toute vitesse. Et, plus que tout, les jambes qui épousent d'une manière si particulière, si intime, le relief de la route.

J'aime ça. Le calme aussi. Sur un bon sprint de 5 kilomètres j'ai vu quoi... quatre autos?

J'y pensais tout en roulant, et je m'disais que ça devait être ma version estivale de la planche à neige. La planche... pas beaucoup de choses qui me font oublier que j'ai envie d'amour comme la vitesse d'un patin ou d'une planche!

La planche! La neige, avec sa personnalité, dans une de ces bonnes vieilles pistes qui manque d'entretien. Cette partie là trop à pic pour une personne saine d'esprit, celle-là pleine de bosses et de terre exposée. Un moment où toute pensée est impossible, où tout ce qui compte c'est la survie, malgré qu'on s'y soit volontairement foutu dans c'bourbier. Un corps qui répond à son environnement, et un environnement qui défile sous nos pieds.

J'adore ça. J'me sens libre.

J'en viens aussi à penser que c'est peut-être le genre de goût qui m'a amené dans les cuisines à me donner comme si ma vie en dépendait... et dépendamment du patron, elle en dépendait parfois! La fierté qu'on ressentait, les boys et moi, après avoir sorti 200 plats en une heure à peine. Ça aussi, c'était génial!

2 commentaires:

Érosion a dit...

Conversation nocture... ;)

El Ben a dit...

Ce sont les meilleures, invariablement!