Ceci est un jeu de mots.

mercredi, mai 21, 2008

Bouchard-Taylor, J -1

Demain c'est le grand jour, et pour l'instant je fulmine dans mes shorts (je porte de pantalons).

Premièrement. Voudrions-nous, si'ou-plaît, arrêter de parler d'égalité entre les hommes et les femmes. Comprenez: les hommes et les femmes sont égaux, cela ne fait pas partie du débat. Si la part de travail à faire des immigrants, c'est de respecter ce genre de préceptes, on est dans la mouize, les amis, dans la merde! Toutes les délarations concernant "le respect de valeurs fondamentales, telles l'égalité entre les hommes et les femmes" sont de la poudre aux yeux, une diversion qui frôlent la désinformation, selon ce que j'en perçois. C'est détourner l'attention du problème originalement soulevé par certains citoyens. Est-ce qu'on pourrait séparer droits fondamentaux et accomodements raisonnables?

Si quelqu'un veut le droit de tuer sa femme, qu'on le foute en prison et qu'on ramène ensuite notre attention aux problèmes plus ambigus qui sont à l'ordre du jour. J'veux dire, est-ce qu'on fait tout ça pour se faire dire "si ça va pas à l'encontre de la charte des droits et libertés, ça passe"? Il me semble que si tout ça a posé un tel problème, c'est que c'est un p'tit peu plus complexe que "tous les individus naissent et meurent égaux".

Ceci étant clarifié, le rapport, selon les articles que je lis, semble s'appuyer sur le précepte stipulant que ni un groupe ethnique ou l'autre, incluant les Québécois, n'est plus important que l'autre. C'est du politically correct, et si on est pas capables de sauter cette barrière à la réflexion, on ne peut prendre en considération ce que le gros bon sens à lui seul nous apprend: nous sommes au Québec, nous vivons au sein d'une culture Québécoise et tout nouvel arrivant devrait le comprendre et le respecter. Des règles sont établies pour des raisons évidentes: des casques de sécurité, non des turbans; pas d'armes dans les écoles, même si elle ont un symbolisme quelconque. Tout l'monde est très au courant que le kid mourra pas si il laisse son couteau à la maison, alors il est où le problème? "Gna gna gna c'est sa religion" JE M'EN CRISSE, mes lois sont aussi importantes que n'importe quelle religion, d'autant plus qu'elles sont justifiées, elles.

Aussi dit-on que la plupart des scandales sont nés de mauvaise information ou information incomplète, et l'on demande donc d'être plus tolérant. Eille ti-cass! Demande donc aux médias d'informer de manière complète au lieu de demander à la majorité de ta population d'être plus ouvert d'esprit concernant des choses qui lui semblent complètement absurde? Ça serait pas plus simple? Et, j'me demande, est-ce que c'est un peu une manière de me dire, au prix de 5 millions $, qu'y en a pas de problème? Que c'est qu'un gros malentendu?

M'enfin, moi j'attends à demain pour continuer à chiâler.

Et comme je fais de l'information dont on peut vérifier les sources, de manière responsable comme un journaliste professionnel et crédible, voici:
http://www.theglobeandmail.com/servlet/story/RTGAM.20080521.webouchard21/BNStory/National
http://www.theglobeandmail.com/servlet/story/RTGAM.20080520.wquebec20/BNStory/specialComment
http://www.canada.com/montrealgazette/story.html?id=38a9c2fc-2c5e-44fd-915e-3b9ed12757ee&p=1

5 commentaires:

YbaS a dit...

Entièrement d'accord avec toi ! quoi dire de plus ;)

Lwi a dit...

Bouah les fuites sont des fuites, et donc, forcément pas représentatives du contenu réel du rapport final, qui n'est toujours pas disponos... Alors euh je dis que on doit attendre avant de chialer, parce que de toute façon on a pu râler comme bon nous semblait pendant la commission ;)

El Ben a dit...

C'est bien s'que j'dis, j'attends à demain pour vraiment chiâler.

Lwi a dit...

Permettez?

Je viens d'apercevoir : mais qu'est-c'est cette connerie de filtre encrassé???

Ouh làaaa c'est pas fin ;)

*Tiens c'est curieux la séquence de lettres représente bien mon état actuel d'esprit : iyofuakk!! *

[Ahem..]

El Ben a dit...

Je paraphrase, c'est tout!

"Un papier filtre sur lequel viennent cristalliser mes idées les plus volubiles.."