Ceci est un jeu de mots.

jeudi, mai 15, 2008

Là, là, ça va faire le niaisage

Eille toé!
Oui, toé!

Comment ça s'fait que t'as pas commenté mon intro sibouèle?

Comme personne a posé la question, ni n'a semblé s'intéresser à la suite, ni n'a commenté, j'va vous l'dire pourquoi est là, que vous l'vouliez ou pas!

C'est un idée d'histoire pour roman ou nouvelle longue qui me trotte depuis quelques semaines et franchement, j'la trouve hot cette idée. Vous allez voir... Mais, en attendant de voir, ce à quoi j'm'attend c'est de faire de vous une bande d'éditeurs en même temps de vous donner, vous qui, je vous en remercie (faites-moi le pas répéter trop souvent!), prenez l'temps de venir me lire, le privilège et la primeur de le découvrir à mesure qu'il s'écrit, comme un blogo-roman, virgule, elle est pas mal hot ma phrase.

Alors appel à tous: s'que j'veux surtout savoir en ce moment c'est si, admettant que ça serait la première page d'un livre, vous tourneriez la page et liriez avidement le reste ou bin si vous reposeriez ce livre-là pour aller vous faire un café et l'oublier là pendant 3 mois?

Ensuite j'veux savoir ce qui vous tappe sur les nerfs. Temps de verbes, langage, répétitions, formulations douteuses, détail insignifiant, fautes d'orthographe, autre, chose, etcetara. Libre à vous de pointer les choses que vous aimez, mais j'assumerai en l'absence de compliments que vous aimez tout ce que vous avez pas critiqué. :-þ

Ensuite, évidemment, je suppose que vous vous demandez: mais pourquoi t'écris ça sur ton blogue, tu pourrais pas attendre que ce soit fini avant de nous le montrer? La réponse est simple: je me connais. Je sais très bien que si j'm'ouvre un p'tit fichier word pi que j'écris ça là-dedans, j'passerai jamais la page 3.

JE SUIS UN PROCRASTINATEUR DE TALENT.

Je m'attend donc à être motivé par mes admirateurs de moins en moins secrets à écrire une suite, que ce soit par simple envie de vous satisfaire ou bien parce que vous me harcelez au besoin... Du moment que ça fonctionne.

Ceci est un essai. C'est aussi un appel aux silencieux, qui disent jamais rien en sales voyeurs: c'est le temps ou jamais!

1 commentaire:

YbaS a dit...

Procrastinateur de talent, je viens de commenter ton intro sibouele ;)
C'est bien aussi quand tu "t'énerves"...hehehehe