Ceci est un jeu de mots.

jeudi, mai 22, 2008

Les odeurs

C'est un triste temps de l'année. Les fleurs de pommiers ont arrêté de dégager leur odeur à tue-tête. Elles sont encore là, oui, celles qui n'ont pas couvert le sol de leurs pétales, mais elles ne sentent plus aussi fort. Il faut en cueillir une, et s'y coller le nez maintenant. C'est ce que j'ai fait... C'est acide, et sucré... Pas comme un fruit.. plutôt comme une femme, de celles qui ont cette odeur de folie qui m'ennivre à tous coups. C'est aussi, surtout, l'odeur de mon enfance, du temps ou j'étais encore plus insouciant et encore plus impulsif que je le suis aujourd'hui. Ceux qui me connaissent auront peut-être de la difficulté à imaginer une telle insouciance...

Je m'ennuie des pommiers, et du parterre de briques roses, couvert de pétales encore plus roses. Des pommettes rouges et in-mangeables, de si bonnes armes, par contre, contre un petit frère insolent!

J'adore cette odeur.

Aucun commentaire: