Ceci est un jeu de mots.

lundi, mai 12, 2008

Points

Je me suis rendu compte, en repensant au dernier post, que j'ai déblatéré sans structure. Or donc voici les principaux aspects de ma pensée:

- Je suis d'accord pour prendre des mesures afin de préserver la culture autochtone, du moment que c'est fait sans hypocrisie ni exagération.

- L'idée d'un groupe de gens qui vit sous un régime de lois autres que les nôtres est détestable. Il est insensé que le gouvernement laisse un groupe gérer sa propre police, encore plus refuser l'autorité de la GRC.

- Pouvoir profiter d'un système sans y contribuer est injuste.

2 commentaires:

YbaS a dit...

Il y a une chose que j'aimerais comprendre un tit peu mieux...quand tu dis qu'il est insensé que le gouvernement laisse un groupe gérer sa police....pourquoi cela est-il si insensé ?
Je comprend bien tes points de vues, et suis d'accord avec d'ailleurs mais en y réfléchissant bien c'est assez "autoritaire"... d'un bord comme de l'autre d'ailleurs...

El Ben a dit...

C'est parce que ça ouvre la porte à l'abus ou la négligence trop facilement.

Et c'est là que la contrebande de cigarettes devient un exemple brillant de la situation. Les Peacekeepers refusent d'agir sur le problème malgré que ce soit criminiel.

L'idée c'est que si ils refusent l'autorité de la GRC, c'est que les Peacekeepers font les choses différemment, n'est-ce pas? Pourquoi et comment?

Les élus le disent eux-même: "les peacekeepers sont en partie responsables d'appliquer les lois dans les réserves." Mais qui est responsable de l'autre partie?

En gros, je vois pas d'autre raison que l'abus, la corruption ou l'hypocrisie pour avoir besoin d'un service de police indépendant.