Ceci est un jeu de mots.

lundi, juillet 21, 2008

Ah oui!

Ouin! Ça sentait la poubelle, mais grave! Je m'en allais voir batman au centre-ville en vélo, et sur Ontario, entre Davidson et Florian, environ, j'ai dû me faire violence pour ne pas vomir à bout portant, à chaque inspiration. J'aimerais bien savoir d'où ça venait et foutre mon poing sur la gueule du responsable.

Avis à tous les maires d'arrondissement qui lisent mon blogue et veulent l'anonymat: un règlement à propos des entreprises qui font vomir les gens ça s'fait tu?

Pour Batman: Sibouère. Ça se peut tu, calisse, de faire des films bons de même? Sacrament de criss. J'suis encore incapable de trouver quelque chose pas à mon goût. Deux heures et demie, du bon acting de tout le monde, un acteur mort au tournage, plusieurs storylines, des scènes d'action écoeurantes, des gadgets cools, une moto avec des pneus de F1, des revirements, des dilemmes moraux, de la haine, de l'amour et de la jalousie.

Record historique de ventes le premier jour au cinéma, 3e film au monde sur imdb.com, le film a fait un tabac. En tout ça reste glauque et miteux, notre bon vieux Bruce est encore un homme cyniquement riche, mais cette fois-ci on entre dans une guerre plus personnelle et donc plus passionnée, moins du type "sauver le monde".

Je recommande à tous, fans ou pas. D'ailleurs, écoutez Batman Begins, avant, fans ou pas.

Aucun commentaire: