Ceci est un jeu de mots.

vendredi, juillet 04, 2008

"En veux-tu un qui marche?"

Ça y est. Oui oui, c'est faite! J'me suis débarassé de ma vieille réggine de vélo pour en acheter non pas un mais deux nouveaux! J'explique:

J'suis allé l'autre jour à Longueuil acheter une nouvelle vieille réggine de récupération à 45$, mais version de course, au lieu d'être une vieille réggine de montagne qui pèse 80 livres de trop.

Ceci étant fait, j'ramène mon cul à montréal avec les deux réggines. Trois minutes plus tard, la réggine de montagne est vendu à notre ami commun le bas brun, pour le montant effarant de 40 dollars canadiens.

Bon jusque là tout est normal. Sauf que... J'm'en allais au St-Sulpice voir un peu d'impro au 58e étage quand ma chaîne débarque et bloque. Moi qui venait de "tuner" ce vieux dérailleur graisseux, j'étais un peu frustré.

Voilà donc qu'un itinérant arrive sur un vélo beaucoup trop cher pour un itinérant et me lance d'un air décontracté: "En veux-tu un qui marche?". Évidemment, moi, homme droit, réalisant qu'il s'agit évidemment d'un vélo volé (haha, vélo volé, c'est donc bin drôle ça!), je réponds: "Nah, merci quand même!" Et lui d'insister: "40 piaces, enwaye donc!" Là vous comprenez, mon esprit roule pas mal vite, vélo volé, 40 piaces, doit bin en valoir, à vue de nez... 400, mais ça peut pas être si beau, il doit y avoir une crosse quelque part. Non, le vélo, à vue de nez toujours, est en bon état, le mec est seul et va pas se casser avec mon porte-feuille dès qu'il sera sorti de mes poches, tout en cassant une ou deux dents au passage (il n'avait pas le gabarit pour ça, de toute évidence)... Le pire qui pourrait arriver serait qu'il me suive, voyant que mon cadenas en est un de merde et vole les deux vélos.

J'ai acheté le vélo, vendu un p'tit bout de mon âme, puis jai enfourché un des deux en traînant l'autre à côté. Personne ne m'a suivi, personne de m'a cassé la gueule. J'ai même failli vendre le vieux pas beau de course à un passant qui me demandait si j'en avait un des deux à vendre. L'enfouaré n'avait que 15 dollars sur lui, pfft!

Or donc, je ne sais plus lequel garder et lequel vendre. Pour les geeks, c'est comme trouver un BOE epic et se demander si on l'utilise ou on le vend 1800g. Je crois que je vais céder et utiliser le plus beau des deux, peut-être lui changer le guidon et revendre la réggine de course dont le changement de vitesses est un art... On verra!

2 commentaires:

la Grosse Princesse a dit...

Super ça des vélos d'même dans la rue ... C'est mieux que de se faire offrir une pipe par une Cherry-pas-de-dents !

Mais j'te retourne la question .. T'es pas sensé être un habitant toi ?

El Ben a dit...

En fait je suis un Montréalais d'origine habitante. Je viens de Hull, là où il y avait des arbres et des zoziaux, mais beaucoup moins d'action.

Je sais toujours pas si j'ai l'intention de retourner en région quand j'en serai à avoir une p'tite vie avec une blonde et des enfants, mais n'ayant ni blonde ni enfants la question se pose pas encore!