Ceci est un jeu de mots.

samedi, août 16, 2008

Ode à Jon

Y a un bel article dans le New York Times à propos d'un gars qui philosophie l'humour à ma manière.

Vous savez, on dit que je ris trop et ne pleure pas assez, ou que j'me fâche pas assez souvent. Le rire, pourtant, peut être l'expression d'une rage amère ou de désespoir, chez moi. La différence étant que celui qui rit vraiment de son désespoir est désespéré sans en être moins heureux. C'est un exercice difficile pour certains, moi j'connais pas autre chose.

Si vous saviez à quel point j'ai ri quand j'ai vu le troisième orage s'amener l'autre jour en vélo, sortant de Mirabel en me demandant si ça devenait dangereux au niveau du froid. J'étais tellement en criss contre MétéoMédia!

Aucun commentaire: