Ceci est un jeu de mots.

lundi, septembre 22, 2008

Accusations

Tout content! Les deux premières heures de la saison 3 de heroes étaient parfaites. Malgré que j'suis pu sur d'avoir vu le/les dernier(s) épidode(s) de la saison 2.

Pourtant, ce qui m'a titillé ce soir c'est pas ça. C'est arrivé après. Le bulletin de nouvelles. Un mec de genre 62 roule une garderie. On connaît son nom, on lui voit la face. Il est accusé d'abus sexuels... par 3 parents anonymes. Ils accusent le mec sans oser se montrer la face, c'est-ti pas horrible y'ink un peu!? Sibouère. Les profs d'éducation physique sont terrorisés par les accusations d'abus, les gens sont paranos - mais on laisse accuser et emmener en cour un mec sans divulger l'identité des accusateurs.

Ça sonne un peu "Hey, on croit que nos kids se sont fait abuser. On est pas trop sûrs de notre shot alors on voudrait pas ternir notre réputation. Nous en appelons donc à votre paranoĩa pour confirmer la nôtre dans cette affaire, question de mettre plus de poids de notre côté en cour."

Je me fous de savoir si le gars est coupable ou pas. Ce genre d'accusations m'écoeure.

3 commentaires:

Vanessa a dit...

Wow .. Je te lis depuis un bout, je n'ai jamais publié de commentaires, même si parfois je trouve que tu vas trop loin - Mais cette fois-ci, je pense que tu n'as pas réfléchit réellement à la question avant d'écrire un post sur le sujet.

Benoit .. Si tu étais un père, dont tes enfants ont été abusés sexuellement par leur gardien, tu voudrais que ton nom soit diffusé partout .. enfin que
1) Aucune discrétion pour les enfants .. Déjà qu'ils sont sous le choc, traumatisés, etc .. il faudrait que tout le monde autour d'eux le sachent ???
2) Aucune discrétion pour les parents .. Déja que les parents sont aussi sous le choc, essaient d'aider leurs enfants, etc etc .. Il faudrait que tout le monde au travail soit au courant et viennent t'en parler ??

Entk, mon point, c'est que l'intimité et la discrétion sont très importants suite à ce genre d'evenements .. Surtout pour les victimes et les proches de ceux-ci.

Stp, réfléchis deux fois avant d'écrire un commentaire ...
Un abus sexuel, merde. C'est pas rien..

El Ben a dit...

Cet endroit s'appelle Première Impression. Évidemment, le concept a une faille: tout le monde lit et personne ne commente.

Le but de l'execice étant d'exprimer une première (haha) impression sur un sujet, et d'y réfléchir à travers les débats et discussions qui s'ensuivent.

Oui, les parents peuvent vouloir l'anonymat, les présumées victimes aussi. Ce qui m'écoeure ici, c'est que les accusateurs y ont droit mais la l'accusé.

Son nom est lancé à gauche et à droite et pour ce qu'on en sait (ou savait jusqu'alors) c'est qu'un parent le soupçonnait.

Évidemment y'a 2 façons de le voir: soit les accusateurs devraient révéler leur identité. Moi j'y vois un mécanisme de défense contre une paranoĩa bien généralisée aujourd'hui. Bon, l'initmité est un problème, mais ça a l'avantage de décourager l'accusation à tout-va.

Soit l'accusé devrait rester anonyme. J'aime bien le principe selon lequel on est innocent jusqu'à preuve du contraire, et je crois que de dire au monde qu'un mec est soupçonné d'abus, c'est faire souffrir sa réputation, sa carrière et son honneur souffrent tous d'un "eille j'pense qu'il a abusé de ma fille".

Et là je ne sais qui blâmer. Ce n'est peut-être très bien pas la faute des parents. Les médias, eux. Devrait-il avoir le droit de diffuser le nom d'un accusé d'un tel crime? Je ne pense pas vraiment qu'on devrait forcer les parents à se montrer, mais je trouve définitivement que de la manière que c'Est fait là, il y a un problème.

Vanessa a dit...

Mmm..
Je pense que là, je suis un peu plus d'accord avec toi.
On devrait effectivement réfléchir aux conséquences qu'amènent une mise en accusation, et le fait de publier le nom de l'accusé-e, avant la fin du procès.
Evidemment, pour l'avoir vécu moi-même aussi, la réputation en prend un sal coup, suite à des accusations non-justifiées, non véridiques. Même si au bout du compte, on arrive à prouver que les accusations étaient fausses, les gens autour de nous ne nous regarde plus de la même façon..

C'est pourquoi je serais d'accord avec une politique interdisant de publier les noms des accusés, tant et aussi longtemps que le verdict n'a pas été connu ..
Mais, une fois le verdict prononcé, si l'accusé est coupable, on se doit de publier son nom ... et le crime qu'il a commit!