Ceci est un jeu de mots.

dimanche, octobre 05, 2008

Élections

Aujourd'hui, je réalise à quel point ce que j'ai toujours dit est vrai. Je parle de vote par circonscription versus représentation proportionnelle.

Aux dernières élections provinciales, j'étais furieux (je le suis toujours) contre tous ces mous qui attendent que le reste du québec vote pour le parti qui représente le mieux leur mode de penser avant d'eux-mêmes voter pour lui. Combien de fois ai-je entendu quelqu'un dire qu'il aimerait voter pour le parti vert ou québec solidaire, mais qu'il avait l'impression de gaspiller un vote.

Peut-être est-ce naĩf, mais la façon que j'ai de penser est d'assumer que tout le monde est du même avis (le meilleur, selon moi évidemment) que moi, jusqu'à preuve du contraire. C'est dire: "Je crois pour de bonnes raison que ce choix est le meilleur, et que donc puisque j'ai la conviction qu'il est le meilleur pour mon pays et ses habitants, j'ai la conviction qu'il est le meilleur pour tout le monde et que donc tout le monde sera du même avis."

Évidemment, au Québec, la représentation proportionnelle c'est une manière pour un petit parti à l'avenir prometteur de mettre le pied dans la porte. Avec les géants bien établis, l'approche par circonscription ralentit l'accès au pouvoir des partis les plus représentatifs de la pensée des citoyens au profit du vote stratégique.

C'était au provincial. Le fédéral, c'est différent: il n'y a aucun choix idéal, aucun petit parti à l'avenir probant. Or donc, ne pouvant voter avec mon coeur, je suis demandé comment mon vote pouvait faire une différence.

J'ai écouté des débats, lu des plateformes, puis je suis tombé sur des résultats de sondages. La réponse était alors claire: d'aucune manière, what-so-ever.

Pour Hochelaga, en date du 2 octobre:

Bloc Québécois: 24666
Libéral: 6738
NPD: 6287
Conservateur: 4404
Vert: 3704
Autre: 159

Conclusion: mon vote ne vaut rien. Le résultat sera le même peu importe mon choix, et ne changera qu'au cours de variations de mandat en mandat sur des années et des années. Pire encore: les votes de 21292 personnes sur 45958, 46.33% de la population, n'aura aucune influence sur les résultats des élections, sur le choix des gens qui dirigeront le pays.

Honnêtement, du moment que Luc Labbé du conservateur ne rentre pas, mon souhait aura été exaucé. Pourtant c'est dégueulasse de donner raison à une majorité et de jeter l'avis du reste aux poubelles.

Au moins j'ai la chance de faire partie d'une circonscription où je pourrai voter néorhino. J'échaffaude aussi des idées de m'y présenter aux prochaines élections. Tout dépendra du timing avec mes autres projets de brûler toutes mes possessions sauf mon sac à dos et de partir pour quelques mois...

Aucun commentaire: