Ceci est un jeu de mots.

mercredi, décembre 03, 2008

Propagande

«S'allier avec ces séparatistes c'est faire des plans pour détruire le pays»
-Stephen Harper

Or donc on s'oppose à ce que des députés, élus démocratiquement lors d'élections réglementaires, aient un rôle à jouer dans l'avenir du pays. Je suis partagé. Partagé à savoir si ça me fait chier que le leader du pays dénigre mon droit à influer sur l'avenir de mon pays parce que je suis Québécois.

Ou suis-je content qu'il soit si con? Comme j'aurais été content que Harper rentre au pouvoir au Canada avec 0 sièges au Québec. Quel constat aurait-ce été alors, de différence flagrante entre les aspirations du Canada et celles du Québec?

La réponse est simple: ça dépend si ça met les gens en criss autant que moi. Je vois le déni du rôle des Québécois à jouer au Canada comme un encouragement à la souveraineté: non seulement Harper montre clairement qu'il ne veut pas de nous, mais il encourage probablement beaucoup de monde à ne pas vouloir de lui non plus.

On verra bin...

2 commentaires:

Anonyme a dit...

Lapsus peut-être... Ils sont pas encore ministres, ce ne sont que des députés.
Moi je prédit qu'ils ne le seront jamais, en tous cas, pas dans ces circonstances.

Anonyme

El Ben a dit...

Juste correction. C'est arrangé. Et effectivement, on empêchera le vote au nom de la démocratie et espèrera encore avoir un siège lorsque le temps aura fini de couler.