Ceci est un jeu de mots.

mercredi, décembre 31, 2008

Get to know

Je... un personnage fictif, ennuyé et inactif regardait la télé dernièrement et une publicité l'a titillé:

Les calendriers Get To Know, calendriers contenant des dessins d'artistes "from here" de vie animale... Coccinelle, Canard, Ratons, etc..

On y soulignait l'importance pour un enfant de se familiariser avec ses voisins des autres espèces. Le postulat en lui-même n'a rien d'inexact, mais on annonce un calendrier, les amis. C'est pas un petit peu honteux de découvrir la nature à travers un calendrier?

Ça me rappelle Vanessa, cette sublime jeune fille qui a vu une marmotte pour la première fois à 17 ans avec moi, en venant me rendre visite à Hull, dans le bon vieux temps. J'étais émerveillé, abasourdi, et ça me rappelait cette histoire farfelue d'une amie d'une amie, aux États-Unis, qui avait appris à 14 ans que le lait venait des vaches.

Ma conclusion: on a besoin d'aller dehors un peu.

mardi, décembre 23, 2008

Comme une femme

Cette farine ne m'aime clairement pas autant que je le mérite. C'était très bon néanmoins, avec une pâte qui feuillette, ça sera excellent!

C'est dans le four

Et en attendant, parlons film.

Into the wild. C'était ti pas l'fun ça rien qu'un peu? Non seulement c'est le genre de choses dont je rêve depuis que j'suis enfant, mais câline, Eddie, t'es vraiment une brute.

Toute cette bonne musique tout le long du film me donne le goût de le ré-écouter cet enfoiré de film. C'est comme si un album était sorti avec un film en complément. J'adore ces films... Je trouve ça triste par contre parce qu'il y a quoi... une demi-main d'années, je remarquais pas ces choses là. La musique dans les films passait comme dans du beurre.

C'est le troisième dont j'adore vraiment la musique. Les deux autres? Princesse Mononoke et The Last Samurai. Deux excellents films d'ailleurs pour diverses raisons.

Pitchez-moi une pinotte

Savez-vous ce qui est chiant?

C'est quand vous savez que vous partez pour une semaine dans 3 jours et qu'il reste plus grand chose au frigo: ça vaut pas la peine d'aller à l'épicerie, surtout avec les 40 degrés manquants sur le thermomètre et la marde blanche qui nous tombe dessus, et ça limite les options de façon exponentielle à chaque jour.

C'est le jour du départ, et j'ai faim, saloperie, j'ai tellement faim! Rassurez vous, je ne mourrai pas si vite. Simplement, j'ai attendu l'après shopping pour donner le coup final à ce foutu frigo. Ce sera une omelette d'inspiration tatine. En fait je vous en redonnerai des nouvelles, mais je compte me faire une espèce de pizza-pochette déjeuner dans une pâte feuilletée dont j'ai jamais fait ça de ma vie! Priez pour que ma farine me rende mon amour et feuillette comme par magie, ce serait chouette!

Si je faillis à la tâche, rappelez-moi d'utiliser une recette. Conseillez-m'en une, même, si vous avez la pâte feuilletée à l'âme, virgule, je vous en saurai gré.

Ça sonne donc bin mal savoir gré!

J'ai rencontré une dame à qui je pensais hier aujourd'hui, j'trouve ça pas mal drôle comme hasard, et j'adore la phrase que ça donne!

mercredi, décembre 17, 2008

mardi, décembre 16, 2008

Sale guitare

Je joue de la musique mais les notes sont tristes
Les cordes pleurent tour à tour
Elles grincent mon amour
Elles étalent mes vices
Elles dévoilent mon caprice
Elles...
Je ne joue que de tendresse
Et les notes s'enfilent, mineures, majeures
Les accords se font flatteurs
Ils empilent les promesses
Que d'habiles menteurs!

Je ne joue pas de musique
C'est de moi qu'elle se joue

mardi, décembre 09, 2008

Le bas sale

Une petite note à propos de mon ami le bas brun qui a perdu une nouvelle moumoute. Une excellente moumoute surréaliste avec un tout p'tit peu de quétaine à fin.

vendredi, décembre 05, 2008

En berne

Petit moment de silence pour la mort, appelons ça suspension, de la démocratie.
.
.
..
...
.....
........
.............
Voilà.


Edit: j'avoue, c'était un prétexte pour plugger Fibonnacci...

mercredi, décembre 03, 2008

Propagande

«S'allier avec ces séparatistes c'est faire des plans pour détruire le pays»
-Stephen Harper

Or donc on s'oppose à ce que des députés, élus démocratiquement lors d'élections réglementaires, aient un rôle à jouer dans l'avenir du pays. Je suis partagé. Partagé à savoir si ça me fait chier que le leader du pays dénigre mon droit à influer sur l'avenir de mon pays parce que je suis Québécois.

Ou suis-je content qu'il soit si con? Comme j'aurais été content que Harper rentre au pouvoir au Canada avec 0 sièges au Québec. Quel constat aurait-ce été alors, de différence flagrante entre les aspirations du Canada et celles du Québec?

La réponse est simple: ça dépend si ça met les gens en criss autant que moi. Je vois le déni du rôle des Québécois à jouer au Canada comme un encouragement à la souveraineté: non seulement Harper montre clairement qu'il ne veut pas de nous, mais il encourage probablement beaucoup de monde à ne pas vouloir de lui non plus.

On verra bin...

lundi, décembre 01, 2008

Embrasser le geek en soi

Vous savez, ce matin, y'a quelque chose qui m'a impressioné. Ça n'était ni un gros char, ni une belle femme. C'était une ligne de code:

Courant->Suivant->Precedent=Courant->Precedent;
Courant->Precedent->Suivant=Courant->Suivant;


C'est tout ingénieux pi tordu! Dire qu'avec deux pointeurs tout peut devenir si simple, alors qu'à juste un, c'est long et mélangeant.

Alors j'ai réalisé: Ben, t'es vraiment en train de trouver que du code est cool. Genre le même cool que les grands de sixième quand t'arrives à l'école. Ça s'applique pas à des lignes de code, tu défigures la définition de coolness!

Pi je vais vous avouer une chose: j'aime ça. J'aime ça être un nerd pi apprendre des choses compliquées. J'aime ça trouver de la fierté dans une solution ingénieuse. J'aime ça trouver qu'un algorithme est sexy. J'aime bin ça toutes ces gogosses là, ça m'fait pas mal tripper.

Mais vous savez quoi? Y'a quelque chose de chiant dans tout ça. Vous comprenez rien! C'est dur sur le moral, revenir d'un examen de cul où j'ai passé deux heures à gosser un criss de profil itinérant qui load pas à cause d'une sacrament de stratégie de groupe qui est toute faite comme du monde pi pas pouvoir expliquer à personne pourquoi j'suis frustré. Être tout amusé par la fonction d'Ackerman, cet espèce d'enfouaré diabolique, vous avez pas idée - mais que ça intéresse personne, où que ceux qui font semblant d'être intéressés pour me faire plaisir finissent par m'avouer que "Dude, j'comprend que c'est peut-être cool pi vraiment l'fun, mais j'ai vraiment l'impression que tu parles Hollandais en ce moment."

All in all, ça va pas pire!

Un pensée pour mon prof de maths

Récursivité: n.f.

Voir récursivité.

Blanc

Hier soir j'ai fermé la lumière, mais il faisait encore clair.

C'est reparti...