Ceci est un jeu de mots.

mercredi, avril 01, 2009

Les chiffres

Quand je lis le Métro, je ne peux qu'admirer leur désir de rapporter les faits, le fond des faits, le comment et le pourquoi dans tout leur objectivité.

"Plus de territoires protégés que prévu", p.3 lundi 30 mars:

«Le gouvernement québécois a annoncé hier que 8.12% de tout le territoire québécois sera protégé, dépassant du même coup son objectif de 8%.»

Pourtant...
«L'objectif du gouvernement était initialement de protégér 12% du territoire québécois d'ici 2015.»


C'est bien marrant. Un peu triste, et d'autant plus marrant. On se fixe un objectif de 12%, on le rate du tiers, puis on ajuste l'objectif en dessous du niveau atteint. Suffit ensuite de sortir tout fiers de notre bon boulot, d'avoir dépassé toutes nos attentes.

On a même les chiffres:
«Le premier ministre Jean Charest a indiqué que la superficie totale des aires protégées est portée à 135 326km².»

Aussi...
«Pour y arriver, le gouvernement crée 14 nouvelles aires protégées couvrant plus de 18 000km²»


Mais... voyons. J'en comprends que 117 326km² étaient déjà protégés, 7.04% du territoire. Ce qui se résumerait à dire que l'objectif était d'augmenter le territoire protégé de 5%, au lieu de quoi on a fait 1.08.

Un échec pitoyable brandit avec une fierté candide devant les électeurs qu'ils prennent (probablement à juste titre) pour des imbéciles heureux.

Ça me pue au nez, et ça me pue au nez que ça marche.

Aucun commentaire: