Ceci est un jeu de mots.

mardi, avril 07, 2009

Une étude révèle que...

... dans un titre d'article anglais, une évidence peut devenir un sujet de réflexion profonde et pertinente si on l'affuble du suffixe ", a study finds". À noter que le préfixe français équivalent - "Une étude révèle que" - n'a pas le même punch, selon les mêmes spécialistes.

L'un d'entre eux avance une théorie qui fera peut-être prochainement l'objet d'une nouvelle étude de l'institut: la différence se trouverait dans l'ordre où le lecteur reçoit l'information. En anglais, le lecteur reçoit une évidence, puis atténue son effet négatif de par le dit suffixe. En français, par contre, le lecteur crée des attentes en lisant qu'une étude a confirmé quelque chose, puis retombe durement sur terre en comprenant qu'il s'est fait avoir. Il reste ensuite sur ce goût amer de déception.

Aucun commentaire: