Ceci est un jeu de mots.

dimanche, juillet 19, 2009

Deuxième impression

Elle est la même que la première. Toute ma vie j'ai pédalé pour aller où que ce soit; tout mon été j'ai pédalé dans Montréal pour ramasser ci, ramasser ça, au nord au sud à l'est. J'suis tanné de pédaler.

J'étais là sur la 116 avec beaucoup de rien derrière moi et beaucoup de rien devant moi; concentré, faute d'autres choses, sur mes mains engourdies, puis sur mon derrière douloureux, puis sur mon cou tendu. Le tout comme trois tounes de techno composées de douleur sur repeat à l'infini.

Je pars mercredi, en auto. J'emmerde le vélo.

Aucun commentaire: