Ceci est un jeu de mots.

mercredi, juillet 08, 2009

Vino et chiffres

Alors j'suis en train de vivre un p'tit moment de fin de bouteille de vin sur le divan, quand tout à coup: les chiffres me parlent.

Global news, on rapporte une "whoopping" baisse de nombre de meurtres reliés aux activités de bandes criminelles à Montréal de 40%. Voyez-vous, l'an passé, on en comptait 5. Comprenez que cette année l'on n'en recense que 3! Quel beau travail du Service de Police de Montréal, que d'accomplissements!

Saviez-vous que: le symbole «%» signifie en général* «pour cent» et donc est une mesure servant à rendre intelligibles des fractions dont le dénominateur dépasse (ou du moins s'approche de) cent.

On entend aussi dans le même reportage un reporter que parle de certains points chauds de l'ouest de l'île rapportant les dires de certains habitants à propos de certaines tables à pique-nique: «eating there is putting your life in danger». Certain. Des meurtres en relations aux activités de bandes criminelles, j'suis convaincu qu'un pourcentage excessif avait à trait à une place de dîner volée!

Note: ceci est un appel à tous les journalistes du monde: faites le tri dans vos citations, sibouère!

Quittons-nous sur une petite pensée... Avec trois meurtres sur la conscience des bad boys de Montréal, les bad boys sont-ils vraiment si méchants que ça, ou joue-t-on seulement avec les mots et les chiffres quand on dénombre les «meurtres reliés aux activités de bandes criminelles»?


*Le même symbole sert aussi de «modulo», c'est-à-dire le reste lors d'une division. Par exemple, 13%6 = 1.

Aucun commentaire: