Ceci est un jeu de mots.

dimanche, novembre 29, 2009

Loophole

Je suis dans le processus de me procurer un Xbox et je prends la peine de m'informer un peu sur les modalités de microsoft. Vous êtes peut-être pas au courant, mais récemment, un million de xbox on été bannis (de façon permanente et irréversible) du service Xbox LIVE pour avoir été modifiés. Certains de manière justifiée: ils utilisent une différente puce pour lire des jeux piratés. D'autres, ont simplement utilisé un disque dur différent...

Je lis donc sur leur site un tas de texte légaux et je tombe sur cette perle:

E. EXCLUSIONS FROM LIMITED WARRANTY.

This Limited Warranty shall not apply, and Microsoft has no liability under this Limited Warranty, if the Xbox 360 Product:

* ...
* is damaged by Acts of God, ...

Avouez quand même que c'est un peu étrange d'amener les «Actes de Dieu» dans des termes de garanties... Qui est-ce qui peut certifier si oui ou non, quelque chose résulte d'un tel Acte?


Par ailleurs, j'suis déçu. Microsoft, avec le Xbox, semble faire une excursion dans le modèle d'affaires d'Apple en limitant ce qu'un utilisateur honnête peut faire avec sa console. Vous voyez, Microsoft a mis un brevet sur une petite boîte avec un connecteur spécial pour un disque dur. Cette boîte, elle, contient un disque dur tout à fait ordinaire pour ordinateur portable.

Vous pourriez y mettre n'importe quel disque dur de laptop et jouer heureusement avec votre console, mais ce faisant, vous annuleriez votre garantie et vous rendriez sujets à être bannis des services en ligne, ayant «modifié» votre console et utilisé du «unauthorized hardware». Pourtant, je n'arrive pas à avoir une liste de matériel autorisé ou non-autorisé. Je remarque aussi qu'un Xbox peut être vendu sans disque; j'en conclus donc que le disque ne fait pas partie de la console et qu'en utiliser un différent ne serait pas, par définition, une modification de la console en tant que telle... Il est aussi dit qu'un ordinateur personnel fait partie du matériel autorisé à se connecter et cela impliquerait que son disque, pouvant être transféré, fait partie du matériel autorisé à se connecter...

Ma confusion: qu'avec un million de consoles bannies, personnes n'ait encore eu de poids légal sur l'affaire. Non seulement après une lecture complète des termes d'utilisation du xbox et des services, rien ne semble dire explicitement qu'il est impossible d'utiliser un disque différent, mais la façon dont ils empêchent l'utilisation de matériel qui a le seul désavantage de ne pas leur faire le moton est clairement anti-compétitive...

Oh, pour la comparaison:
- un disque dur xbox dans sa petite boîte, 120GB (le plus gros dispo): 150$
- un disque dur seagate pour laptop, sans petite boîte, 500GB: 100$

Aucun commentaire: