Ceci est un jeu de mots.

mardi, janvier 12, 2010

Passe-temps

Vous savez les passes-temps, il y en a une infinité. Y'a des gens qui collectionnent les timbres, d'autres font du tricot, certains marchent en foret... Moi, je représente des données de manière efficace.

Vous savez j'ai parlé d'un petit jeu que je développe, le tout avec son petit frère éditeur de niveaux capable possiblement de faire une infinité de jeux dans le même style (peut-être même d'autres styles!).

Eh bin comme y'a personne qui me paye pour le faire et que probablement personne le fera (au moins pour celui-là), j'ai décidé de le rendre utile à m'apprendre des gogosses. Des gogosses comme représenté des objets dans un arbre de données type binaire mais plus cool, qu'on appellera simplement QuadTree et qui permet... Oups, l'insomnie, c'est vrai, j'en ai déjà parlé.

Je l'ai fait, je l'ai pluggé, et ça a pas trop marché (quoi que tout compile). Alors j'me suis dit: câline, ça irait bin mieux comprendre qu'est-ce que j'fais de possiblement pas correctement si j'voyais ce qui se passe en vérité dans cet enculé de programme. Voici donc ce dont a l'air un QuadTree:



Pour ceux qui sont curieux, j'avais mis trop de niveaux, et lorsqu'un objet bougeait, il pouvait sauter plusieurs cases, alors qu'il n'affectait que son petit carré directement parent...

Le tout n'est pas encore -totalement- fonctionnel, mais ça a sûrement à voir avec les mille choses que j'avais essayé en tirant dans le noir au moment où rien semblait arriver!


Post scriptum: En regardant la capture d'écran que j'ai mis ici, il m'est venu une épiphanie, puis pendant que j'appliquais cette épiphanie, une autre m'est venue. Mes collisions sont maintenant beaucoup plus stables. La deuxième est une tricherie, étant donné que c'est la même que plus tôt aujourd'hui: mes niveaux étaient encore trop gros. D'ailleurs la chose est louche et il faudra que je regarde de plus près un jour ou l'autre...

1 commentaire:

BainRose a dit...

Ma tante avait un puzzle de poche qui ressemble un peu à ton printscreen. C'était un machin en plastique jaune qu'elle pouvait déplier et qui devenait une tablette, de la grandeur d'une feuille standard 8,5 X 11. Dessus, des petits carrés qu'on insérait dans les rangées avec, d'un côté ou de l'autre, des lignes d'une couleur différentes. On pouvait choisir de faire le puzzle bleu, rouge ou vert... Il fallait placer les carrés-jetons au hasard jusqu'à ce qu'il ne reste que 3 cases libres et ensuite les faire se relier en bougeant chacun du mieux possible.

Je ne sais pas pourquoi je te raconte ce truc :)
Joyeuse insomnie !