Ceci est un jeu de mots.

vendredi, janvier 01, 2010

Prorogation

Je sais que je suis deux jours en retard, procrastination oblige, mais aviez-vous entendu? Encore une fois, la session parlementaire est prorogée avant qu'elle commence.

Alors que la chose est tout à fait normale en fin de session, alors que, à l'inverse de l'école, les examens (lire votes de confiance) sont tous passés, mais proroger avant la session, ça pue l'abus de mollesse de figure d'autorité britannique désuète (lire Michaëlle Jean) à des fins stratégiques.

Pendant deux jours j'ai écumé les intertubes pour une raison, allant même jusqu'à chercher le mot «prorogation» sur le site conservateur en pure perte. Ce n'est que ce soir que suivant un lien sur wikipédia vers un article de CBC news que j'ai trouvé:

En français:

« La priorité du gouvernement, c'est d'agir mais aussi d'informer la population canadienne de la direction que le gouvernement veut prendre et le discours du Trône est le meilleur outil disponible pour faire ceci », a expliqué Dimitri Soudas.


En anglais:

Harper's spokesman, Dimitri Soudas, said the government sought the suspension to consult with Canadians, stakeholders and businesses as it moves into the "next phase" of its economic action plan amid signs of economic recovery.

"This is quite routine but it is also important to give Canadians an overview of where we will be taking the country over the next little while," Soudas told CBC News from Ottawa.


Le tout soulevant trois réactions chez moi:

- Radio-cadenas devrait apprendre à traduire ses articles, parce qu'il manque un gros morceau pour les gens qui ont pas envie de lire chaque article en double.

- Les conservateurs sont au pouvoir depuis 4 ans. Depuis le temps on croirait qu'ils seraient pas pris de cours par une vulgaire session parlementaire et qu'ils y seraient entrés préparés. Pas besoin! Suffit de reporter (lire couper) d'un mois et des des poussières. De toute façon l'autre toutoune est pas capable de dire non à Stephen et ses grands yeux tristes.

- Je sais que j'ai pas fait de grandes études en socio., mais j'ai entendu dire quelque part - des ragots, peut-être - que, dans les grandes lignes, la démocratie était un système élaboré de manière telle que le peuple informe son gouvernement de la direction qu'il prend. Par ailleurs, si l'histoire officielle c'est que monsieur a l'impression que le discours du trône (kessé ça, en passant?) est une bien plus théâtrale façon de commencer le travail qu'un vote de confiance (qui a beaucoup moins sa raison d'être, on s'entend!) et que ça vaut la peine de mettre plusieurs importants dossiers sur la glace, il y a des raisons de se poser des questions...

2 commentaires:

Anonyme a dit...

En deux mots, "J'haïs Harper"

M.Nyme

El Ben a dit...

3